PROJET RENOIR
création de Nasser Martin-Gousset – chorégraphe en résidence
Avec la participation d’habitants de Cergy-Pontoise

>danse

Au bord de l’Oise, Nasser Martin-Gousset, avec la complicité de son équipe chorégraphique, met en œuvre sa nouvelle création pour vingt danseurs amateurs de Cergy-Pontoise. S’inspirant de la peinture impressionniste – chère au Val-d’Oise – et du cinéma français des années 1930 à travers Renoir et Duvivier, le chorégraphe nous invite à revivre, au rythme de l’eau, la Belle Epoque sous une chaleureuse lumière de fin d’après-midi…

>vidéo : Projet Renoir : les coulisses


Le plein air – un espace de « l’Axe Majeur » précis – celui de l’amphithéâtre et de sa scène circulaire. Une scène qui concentre à elle seule un point d’énergie dramatique considérable pour le regard du spectateur. Aux bords de cette scène, de l’eau…
Toutes sortes d’ingrédients sont ici réunis pour créer un spectacle complet, à la fois chorégraphique, cinématographique et pictural. La nature, omniprésente, nous emporte vers l’univers impressionniste de la peinture. Les espaces, au-delà du plateau, nous invitent à jouer toutes sortes de situations – naturalistes – chorégraphiques et de travailler sur la perspective. L’œil photographique du spectateur se promène au large de l’espace officiel de jeu qu’est la scène.
Exploser le regard dans l’infini du paysage, puis le resserrer sur le plateau. Cette idée de peinture vivante, s’appuyant sur la « masse humaine » d’une trentaine de danseurs, est intimement en phase avec les lignes artistiques et architecturales de ce lieu.

Les films La partie de campagne de Jean Renoir et La Belle équipe de Julien Duvivier – notamment leurs bandes sonores devenues partition musicale pour l’occasion – nourrissent cette évocation de Paris et de sa banlieue dans les années 30. Les corps des danseurs s’incarnent, de façon abstraite ou réaliste, dans les images et la musique de ses films et dans des tableaux vivants s’inspirant du Déjeuner sur l’herbe de Manet.

Le temps passe, mais les choses changent-elles vraiment ? Le temps d’une représentation les débuts du XXème et du XXIème siècle se contemplent l’un l’autre, s’interrogeant sur ses différences et ses similitudes.
Un pont au-dessus de l’Oise, un pont au-dessus du temps…

 

——————————————————————————–
vendredi 16 septembre – 18h
samedi 17 septembre – 18h
dimanche 18 septembre – 18h
Amphithéâtre de l’Axe Majeur / Cergy

Dans le cadre de la Semaine des Patrimoines proposée par la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

distribution
Création La Maison • direction artistique Nasser Martin-Gousset • en collaboration avec Alexandre Da Silva, Carole Gomes, Cédric Lequileuc, Sandra Savin • accompagnés par David Gernez, Vinciane Gombrowitcz, Romuald Gonzalez, Capucine Goust, Sylvère Lamotte • danseurs amateurs
Marie-Ange, AnciauxLaure Bonnaud, Caroline Candusso, Miléna Forest, Hélène Fournier, Valérie Giovarelli, Suzie Grimaldi, Marie Guillam, Anne Guillemin, Marion Heyner, Mireille Jaume, Gérald Jousse, Marianne Lannoy, Xavier Michel, David Petit, Solange Peyssard, Delphine Pouderous, Chloé Van Exterghem, Vanessa Vaudin, Olivier Vergne

production L’apostrophe scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val-d’Oise

partenariat Agglomération de Cergy-Pontoise, Fnac Cergy, RGB 99.2 FM


——————————————————————————–

Informations pratiques
Tarif plein 19 € / Tarif réduit 16 € / Tarif abonné 14 € à 5 €
Réservations au 01 34 20 14 14 – www.lapostrophe.net