A peine élu sénateur du Val d’Oise, Francis Delattre annonçait que le président sortant du  Sénat n’aurait pas sa voix. Le maire de Franconville estimait avoir été victime d’un « mauvais coup » de Gérard Larcher. Ce dernier avait annulé une réunion programmée à Franconville… après avoir apporté son soutien à l’autre liste investie par l’UMP et menée par Hugues Portelli. « Eu égard au discours courageux de Gérard Larcher donné devant le groupe UMP au Sénat annonçant sa candidature, sans recours à aucun débauchage, et dans l’honneur, Francis Delattre votera et soutiendra son collègue maire de Rambouillet », apprend-on dans un communiqué laconique.