La Commission Nationale du Débat Public organise une débat sur le projet de la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) ce mercredi 16 novembre à l’ESSEC. De nombreux élus des territoires de Cergy-Pontoise et de la Confluence Seine-Oise seront présents pour défendre leur souhait de voir la future gare d’Achères-Confluence devenir l’une des stations de cette nouvelle liaison TGV.

Dominique Lefebvre, président de l’agglomération de Cergy-Pontoise, Dominique Gillot, sénatrice du Val d’Oise, Céline Pina, conseillère régionale Ile-de-France, Gilbert Marsac, maire de Jouy-le-Moutier ou encore Gérald Rutault, maire de Maurecourt (78) seront présents mercredi soir dès 19 heures au Dôme de l’ESSEC pour ce débat public sur la future liaison TGV Paris-Normadie qui s’annonce riche en échanges.

Aux côtés des habitants et acteurs de l’agglomération de Cergy-Pontoise, les élus défendront leur vision de l’apport d’une telle gare à proximité de la ville nouvelle. Selon eux, la création d’un arrêt TGV à Achères-Confluence permettrait notamment de « bénéficier de transports régionaux plus performants » en apportant « une réponse à la saturation du réseau ferré de l’Ouest francilien. » « En libérant des sillons elle permettra de délester le réseau régional et de densifier l’offre de transports sur certains axes, notamment la branche Cergy du RER A », estime la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP). Connectée au réseau TGV, Cergy-Pontoise profiterait d’une « double connexion » vers la province et vers Roissy Charles de Gaulle depuis cette gare d’Achères-Confluence.

« Conforter notre positionnement stratégique dans le Grand Paris »

Les élus y voient aussi un renforcement de l’attractivité économique et la compétitivité de l’agglomération cergypontaine. « La LNPN permettra d’inscrire Cergy-Pontoise dans l’axe économique de la Vallée de la Seine, horizon naturel de développement du Grand Paris, développent-ils. Un point positif pour notre économie et nos emplois. » Enfin, cet arrêt TGV à Achères-Confluence devrait conforter le positionnement de la ville nouvelle dans le Grand Paris en complétant les futures infrastructures du territoire « Confluence Seine-Oise» auquel appartient Cergy-Pontoise. « Avec le prolongement du RER E (Eole) et l’arrivée de la Tangentielle Ouest (liaison ferrée qui permet de relier notre territoire à Saclay et Saint-Quentin-en-Yvelines), la Confluence sera demain un noeud ferroviaire incontournable de l’Ouest francilien, poursuivent les élus. En 2017, le raccordement du canal Seine-Nord et la création d’un grand port à Achères fera aussi de la Confluence l’une des principales portes d’entrées des marchandises à destination du Grand Paris. » La Confluence deviendra ainsi une véritable pôle qui favorise le déplacement durable. La LNPN devrait effectivement soutenir le développement du fret et ainsi contribuer à « atteindre d’ici 2020 l’objectif du Grenelle de l’environnement d’une part de 25% du fret non routier. »

Débat public sur le projet de la Ligne Nouvelle Paris Normandie
Mercredi 16 novembre à 19h à l’ESSEC
1, avenue Bernard Hirsch, Cergy