Lors de son déplacement à Groslay, le 10 novembre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, a annoncé un dispositif visant à lutter contre les nuisances sonores provoquées par les avions dans le Val d’Oise. Parmi les mesures évoquées, le relèvement de l’altitude à l’approche des aéroports de 900 à 1200 mètres entrera en vigueur ce jeudi. Regardez l’interview de NKM.

 A Groslay, « NKM » venait rencontrer des riverains concernés par la pollution sonore provoquée par les avions. Le ministère de l’Ecologie avançait alors trois priorités : diminuer le bruit subi par les populations survolées par le relèvement des altitudes de vol et par la mise en place de trajectoires qui évitent les zones les plus urbanisées, réduire le bruit à la source en renforçant l’interdiction des avions les plus bruyants de 22h à 6h et protéger les riverains du bruit en améliorant la prise en charge des travaux d’insonorisation. Qu’en est-il ?

Les trajectoires de descente modifiées

Promesse phare de la ministre de l’Ecologie, les avions devront voler plus haut à l’approche des aéroports. A partir du jeudi 17 novembre, les appareils devront être à 1200 mètres contre 900 mètres avant. Les pilotes devront alors amorcer leur descente cinq kilomètres plus tôt. Une mesure qui ne convainc pas tout le monde. Si l’Etat parle d’une diminution de 50% du bruit subi et une baisse de 60% des personnes exposées à un bruit supérieur à 65 décibels, certaines associations évoquent pour leur part un changement infime.

Une réorganisation pour les vols nocturnes et une indemnisation totale des riverains

Depuis l’aéroport de Roissy, les vols partant vers l’ouest verront, en mars prochain, leurs trajectoires de décollage modifiées. Cette mesure vise à diminuer le survol des zones les plus urbanisés. Autre mesure, les Airbus A 310, avions très bruyants, seront interdits de vol la nuit. En outre, les dépenses d’insonorisation des riverains concernés par la pollution sonore aérienne seront prises en charge à 100% jusqu’au 31 décembre 2013. Enfin, la piste d’une aide à l’insonorisation pour les crèches et écoles, proposées par Didier Gonzales, député du Val-de-Marne, va être étudiée.

L’interview de la ministre de l’Ecologie lors de son déplacement jeudi dernier à Groslay:

ITW NKM – Nuisances aeriennes par vonews