Lors de sa dernière séance, le conseil régional a décidé d’adopter un budget de 2,36 millions d’euros pour construire deux gendarmeries, dont une dans le Val d’Oise, à Marines. Compétente sur vingt communes, la Brigade Territoriale de Marines ne bénéficiait pas de possibilité d’extension de ses anciens locaux.

Marines bénéficiera bientôt de nouveaux locaux de gendarmerie. C’est ce qu’ont annoncé Jean-Paul Huchon et Abdelhak Kachouri, Vice-président en charge de la sécurité et de la politique de la ville, en permettant l’adoption d’un budget dévoué à construction d’une nouvelle caserne et d’habitations. En tout, seize logements de fonction verront le jour pour les sous-officiers et deux chambres individuelles pour les hébergements des gendarmes adjoints volontaires. Dix-huit personnes sont concernées par ce projet : un officier, quinze sous-officiers et deux gendarmes adjoints volontaires.

Le coût des travaux est estimé à 4 M€. La Région finance la construction de la gendarmerie à hauteur de 1,21 M€ (30%).

La Brigade Territoriale de Marines est compétente sur vingt communes (Arronville, Nucourt, Le-Belloy-en-Vexin, Chars, Moussy, Neuilly-en-Vexin, Marines, Santeuil, Le Heaulne, Haravilliers, Bréançon, Frémécourt, Berville, Theuville, Grisy-les- Plâtres, Epiais-Rhus, Cormeilles-en-Vexin, Brignancourt, Génicourt et Boissy l’Aillerie) et assure la surveillance de l’aéroport de Cormeilles en Vexin.