Le premier secrétaire du Parti Socialiste du Val d’Oise, Dominique Lefebvre, se félicite du rapprochement entre le PS et Europe Écologie/les Verts (EELV) en vue des élections législatives des 10 et 17 juin 2012. Il considère notamment que « cet accord est l’aboutissement d’une démarche approfondie et respectueuse de l’identité et des convictions  des deux formations politiques ». Conséquences de cet accord dans le département : le PS devrait soutenir un écolo sur la 2e circonscription et, en retour, EELV devrait laisser le champ libre sur deux autres circonscriptions du Val d’Oise.

 Alors que le PS et EELV ont trouvé un accord politique, Dominique Lefebvre n’a pas caché sa satisfaction. L’élu estime notamment que ce rapprochement « exprime [les]convergences sur un projet de société et un programme d’action gouvernemental qui permettront à la France de sortir de la crise et de s’engager dans un nouveau modèle de développement économique, social, écologique et républicain ». Il se dit également heureux que les propositions menées en commun par le groupe de travail PS/EELV sur les institutions aient été « reprises dans leur intégralité dans cet accord politique ». Il avait en effet personnellement participé à cette réflexion.

En outre, le premier secrétaire du Parti Socialiste du Val d’Oise rappelle que « l’accord électoral, permettra à Europe Écologie/les Verts de disposer à l’Assemblée nationale d’un groupe ». Dans le Val d’Oise cette collaboration se traduira par « le soutien qu’apportera le Parti socialiste dans la 2e circonscription à la candidature d’Europe Écologie/les Verts » ajoute-t-il.

Une
« rénovation du parti socialiste »

Dominique Lefebvre est également optimiste concernant la volonté de « rénovation » du parti. « Je me félicite des décisions du Bureau national du Parti socialiste traduisant dans la procédure de désignation de nos candidates et candidats aux élections législatives les objectifs de renouvellement, rajeunissement, parité et diversité » déclare le maire de Cergy. Il explique que le PS présentera ainsi 50% de femmes et que « dans le Val d’Oise, les 1ère, 3e, 6e  et 7e  circonscriptions, sont réservées au titre de la parité ». L’occasion pour lui de rappeler que dans le département, les candidates et candidats titulaires et suppléants sur les neuf circonscriptions seront investis le 10 décembre prochain.

L’élu conclut que « le rassemblement des socialistes autour de François Hollande, l’accord politique avec EELV/les Verts et la mise en œuvre des objectifs de rénovation du Parti socialiste représentent, pour les françaises et les français qui aspirent au changement et pour l’ensemble de la Gauche un  formidable espoir ».