Salon du Val de Viosne
François Joly invité d’honneur
Du 20 au 27 novembre 2011 au château de Grouchy

 

Le salon ouvre ses portes le 20 novembre sous le parrainage de François Joly. Plus de 150 œuvres (toiles et sculptures) sélectionnées par le jury seront présentées par des artistes venus du Val d’Oise, de l’Île-de-France et de province.
Ne manquez pas ce rendez-vous incontournable de l’art, où chaque artiste vous offrira ce qu’il a de plus précieux à travers ses réalisations : son émotion artistique.

François Joly, un maître « Passe muraille »
C’est aussi au pied du mur qu’on voit le peintre. Mur de la toile blanche, murs des mystères de la vie et de la création. Percer ces murs, les effacer, ouvrir des fenêtres faire le mur en quelque sorte !
Toutes les stratégies sont bonnes quand il s’agit de sauver sa peau. François Joly est un maître "Passe muraille". Ses toiles sont une succession de vrais faux plans où l’œil erre et s’égare. Troisième, quatrième, cinquième dimension ? On ne sait plus On passe de l’une à l’autre par des artifices, des illusions, des escaliers impossibles à la Eisher ! Un jeu de perspectives éblouissant, étourdissant.
Car au-delà des questions existentielles, au-delà du "Je", c’est aussi du jeu. Plaisir de jouer avec l’œil, avec l’esprit, mais également avec des images. Plaisir de peindre tout simplement, de dompter la technique, de s’en servir, pas de la servir.
François Joly invente et rêve des paysages, des mondes mi-fantastiques, mi-familiers, mondes végétaux, minéraux, aquatiques ou terriens où il faut (parfois) débusquer des signes (hiéroglyphes, messages) habilement dissimulés.
La loupe n’est alors pas un luxe ! Trompe-l’œil ? Oui, mais en se gardant d’y crever le sien ; jamais pour rien ; toujours comme un pied de nez à cette réalité qui, tel le mur où l’on se cogne, n’est souvent qu’une illusion.

Entrée libre
– dimanche de 14h à 18h
– lundi et jeudi de 14h à 17h
– mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
– samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h