TOUT CONTRE LÉO
Christophe Honoré / Cie du Dagor
>théâtre Jeune Public, à partir de 9 ans

Marcel a 10 ans lorsqu’un soir il apprend, seul, dans le noir, que « Léo-le-plus-beau », son frère ainé et aimé est malade du SIDA et va bientôt mourir. Mais p’tit Marcel est trop jeune, sa famille le lui cache. On entre dans cet univers d’enfant qui ne comprend pas ces non-dits, se révolte, parfois maladroitement, face à ce qu’on lui tait. Une révolte naïve et un dialogue qu’il n’arrive à établir qu’au travers de dessins. Tout contre Léo traite de questions sensibles autour de la maladie, de la mort, avec une justesse et une pudeur, qui toucheront à coup sûr petits et grands…

C’est l’histoire d’une insouciance qui disparaît brutalement. Un soir, P’tit Marcel grandit d’un seul coup, par mégarde, en attrapant au vol une conversation de Grands. La nouvelle tombe, invraisemblable : son grand frère Léo est malade, peu lui importe si c’est du sida. P’tit Marcel est là devant nous, il est grand maintenant, et l’adulte réservé qu’il est devenu ne s’est pas remis de ce coup dur de la vie, il a encore mal aux mensonges, aux préjugés, à l’absence. Il se livre avec la révolte naïve de l’enfant à qui l’on fait croire au Père Noël et autres mondes merveilleux, jusqu’au jour où il faut cesser tout enfantillage.

Thomas Gornet nous livre, après L’Œil de l’ornithorynque, un nouveau portrait sensible de l’enfance qui s’en va. Il s’empare avec une vérité étonnante de cette partition jeune public pour dire, sans mièvrerie, l’amour à hauteur de petit garçon : familial, filial, fraternel. Une chasse aux souvenirs, bien vivante, comme pour en apprivoiser certains, en garder d’autres tout contre, et en rire aussi.

Tout contre Léo est pour lui l’occasion de rester dans le monde de l’enfance tout en abordant les rivages de l’adolescence, de donner à découvrir un texte qui réussit le tour de force d’être à la fois poétique et concret, et d’incarner un enfant de 10 ans sans être « niaiseux et rose bonbon ». Un spectacle simple, émouvant, drôle et rigoureux… 

——————————————————————————–
mercredi 23 novembre – 14h30
jeudi 24 novembre – 10h & 14h30
vendredi 25 novembre – 14h30
samedi 26 novembre – 17h

L’-Théâtre des Arts / Cergy-centre

distribution
Création Cie du Dagor • d’après le roman de Christophe Honoré • adaptation et mise en scène Marie Blondel • jeu Thomas Gornet • scénographie Frédéric Pickering • lumières Frédéric Rebuffat • régie Claude Fontaine ou Lucie Joliot • collaboration artistique Julien Bonnet

——————————————————————————–

Informations pratiques
Tarif plein 13 € / Tarif réduit 10 € / Tarif abonné 9 € à 4 €
Réservations au 01 34 20 14 14 – www.lapostrophe.net