Cinq cent personnes sont venues dire au revoir au responsable des relations publiques du casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Denis Grammatopoulos était  visiblement ému de voir autant de personnes à son « pot de départ ». Personnage incontournable de la ville thermale, où il est né, il a commencé sa carrière en 1964 au Grand d’Hôtel d’Enghien avant de travailler pendant 20 ans au casino. Il a connu les grandes heures de l’établissement où l’on se pressait de toute la France et même de l’étranger pour jouer des sommes folles en une soirée aux tables de jeux. Il livre à VOtv ses souvenirs.

B runo Cagnon, Pdg du casino, voit en Denis Grammatopoulos un homme qui a « beaucoup contribué à l’évolution de l’entreprise et marqué le monde de l’hôtellerie et du tourisme ». Il faut dire que l’homme n’a jamais compté son temps. « Denis travaillait jour et nuit pour véhiculer notre image. Quand vous le croisiez le matin à 8 heures, il n’était pas rare qu’il vous lance un bonsoir », s’amuse Bruno Cagnon.

Denis Grammatopoulos est intarissable sur son casino, Enghien aussi. A tel point que le maire de la ville thermale Philippe Sueur estime que Denis Grammatopoulos, son ami d’enfance, est « le cœur d’Enghien ». L’ancien responsable des relations publiques du casino a d’ailleurs rendu, jeudi soir, un vibrant hommage à sa ville. « Enghien va compter dans le Grand Paris, elle a des atouts exceptionnels ». Le casino a perdu son directeur des relations publiques, la ville d’Enghien garde le sien.


ITW Denis Grammatopoulos Casino Barrière Enghiens par vonews