Depuis dix ans qu’il est en France, Abdoul Sogui Diaw, 37 ans, a cumulé les CDD comme enseignant après des études de troisième cycle. Il est ainsi passé par pas
moins de six établissements, "où à chaque fois son travail a donné satisfaction à sa hiérarchie", affirme le maire PS de Cergy qui a décidé de lui apporter son soutien. "Parce qu’il faut faire du chiffre, on traite donc comme un indésirable quelqu’un qui s’est construit une vie sociale et professionnelle en France et qui contribue à notre société en formant nos jeunes !"

"C’est avec stupeur et indignation que j’ai découvert qu’un professeur d’anglais n’a pu faire sa rentrée au lycée Jules Verne à Cergy où un poste l’attendait pourtant, réagit Dominique Lefebvre, maire de Cergy et président de l’agglomération de Cergy-Pontoise. La raison ? S’il vient faire son métier, il risque d’être expulsé !"

La préfecture de Seine-Saint-Denis lui a signifié son expulsion le 30 juin dernier.

"Parce qu’il faut faire du chiffre, il manque un professeur d’anglais devant les jeunes Cergyssois. A l’évidence, dans le gouvernement de M. Fillon, les tactiques de communication du ministère de l’Intérieur passent bien avant les besoins éducatifs des jeunes Français, dénonce Dominique Lefebvre. M. Sarkozy, votre campagne électorale a-t-elle vraiment besoin de cela ? Mettez fin au gâchis, rendez Abdoul Diaw à ses élèves !"