Dans sa question d’actualité présentée lors de la dernière séance du conseil général, le socialiste Didier Arnal a accusé la majorité départementale de faire peser « la mauvaise gestion de l’Etat sur les Valdoisiens ». La majorité, qui ne répond pas à ces accusations, s’amuse d’un « paresseux plagiat des socialistes » d’un texte rédigé par l’Assemblée des Départements de France (ADF) pour la présentation de leur argumentaire.

 La situation est tendue entre l’Union pour le Val d’Oise et le groupe d’opposition Val d’Oise Utile et Solidaire sur fond de crise financière, alors que le Conseil général vient d’adopter un plan d’aide de l’Etat d’un montant de 8,6 millions d’euros. Le groupe de gauche, qui a voté contre ce plan nécessitant des mesures d’austérité en contrepartie, affirme que le gouvernement doit 412 millions d’euros au département.

Le chef de l’opposition Didier Arnal estime « les collectivités montrent déjà l’exemple en matière de rigueur de gestion et de sens des responsabilités » et que « l’Etat ne s’endette pas pour le compte des collectivités ». Le conseiller général de Sarcelles a demandé si la majorité UVO comptait « faire peser la mauvaise gestion de l’Etat sur les valdoisiens ».

Davantage que le fond, c’est l’argumentaire qui fait réagir l’UVO. Une partie de celui-ci, énoncé par l’ancien président du conseil général, est en effet similaire à celui de Claudy Lebreton, président de l’ADF, en réponse au gouvernement. Pour la majorité, « il est désolant de constater que le leader de l’opposition n’est rien de plus qu’un plagiaire puisque, pour faire son sempiternel numéro de début de séance, il recopie pour son intervention, quasiment intégralement, un communiqué de l’ADF, en prenant soin bien évidemment d’en expurger les quelques passages qui ne lui conviennent pas », déclare l’UVO.

Si la droite ne remet pas en question la crédibilité de Claudy Lebreton, estimant qu’il est un « interlocuteur naturel pour le gouvernement à qui il répond dans le communiqué de presse allègrement plagié par Didier Arnal », elle fustige l’attitude de l’élu valdoisien. « Le président du groupe d’opposition se trompe clairement d’arène pour effectuer ses moulinets » déclare-t-elle.