Alors que le Conseil général a voté, le 18 novembre dernier, plusieurs mesures de restriction budgétaire pour 2012, le maire PS d’Argenteuil, Philippe Doucet, se dit « effaré » de l’impact pour sa commune. Il fustige notamment la diminution des fonds versés aux associations argenteuillaises. Sur l’ensemble du Val d’Oise la baisse est de 1,9 millions d’euros.

 La situation économique difficile du département a poussé le Conseil général à prendre plusieurs mesures de restriction budgétaire. Ainsi, lors de la séance du 18 novembre dernier, le département annoncé la suppression des dispositifs d’aide aux villes confrontées aux difficultés urbaines et sociales, dits « contrats départementaux de politique de la ville » (CDPV). Une disparition qui s’est accompagnée d’une baisse de 10% des subventions versées aux villes et aux structures associatives. « Après l’augmentation de plus de 20% des impôts départementaux, c’est vraiment la douche froide que la droite impose aux Valdoisiens », déclare le maire PS d’Argenteuil, Philippe Doucet.

L’élu a toutes les raisons d’être pessimiste puisqu’il annonce, sur la diminution totale de 1,9 millions d’euros des fonds destinés aux communes, pas moins de 508 750 euros de dotation en moins pour sa commune. « Ces aides étaient pourtant précieuse pour les associations et les villes du Val-d’Oise, dont Argenteuil. Utiles, elles ne méritaient pas d’être sacrifiées ainsi par l’équipe de droite qui fait aujourd’hui mine de redécouvrir la situation financière difficile du département après l’avoir dirigé pendant 40 ans », s’indigne Philippe Doucet. Directement ciblés par le maire, les trois conseillers généraux de droite de la commune. « Remercions donc Messieurs Georges Mothron, Xavier Péricat et Philippe Métezeau, pour avoir voté cette suppression », ironise-t-il.

Philippe Doucet estime que « ce sont pourtant ces associations qui participent à l’animation de notre ville, au maintien du lien social et solidaire entre les habitants de tous les quartiers » et condamne le fait que « concernant les contrats départementaux de politique de la ville (CDPV), aucun nouveau contrat ne sera signé en 2012 ».

La mairie détaille ces suppressions des aides du Conseil général sur Argenteuil :

365 589 € en moins pour le budget « Politique de la Ville » d’Argenteuil, soit la suppression de plus de la moitié du budget par rapport à l’année 2011.
35 000 € en moins pour les Clubs Coups de Pouce Clé, destinés à la prévention du décrochage précoce des enfants en lecture-écriture et à l’accompagnement aux devoirs.
38 000 € en moins pour le Centre socioculturel de la Maison pour Tous et 24 000 € en moins pour l’organisme culturel et socio-éducatif CONJUGUE
20 000 € en moins pour l’Atelier des Courlis, une association d’éducation par l’art pourtant présente depuis 1971 sur Argenteuil.
20 400 € en moins pour l’association culturelle La Compagnie des Omérans, qui œuvre pour l’accès du plus grand nombre à l’art et notamment au théâtre.
15 000 € en moins pour la compagnie Argenteuillais Willy Danse Théâtre.
14 761 € en moins pour la Compagnie de théâtre Baba Yaga.