Alors que de nombreux foyers Cergyssois ont pu découvrir dans leur taxe d’habitation l’apparition de l’impôt « ménage » reversé à l’Agglomération de Cergy-Pontoise, l’opposition municipale est montée au créneau pour dénoncer une double erreur  « stratégique » et « historique » du maire Dominique Lefebvre, également président de l’agglomération.

La taxe professionnelle réformée, les collectivités recherchent de nouvelles sources de financement. A Cergy, les habitants ont ainsi découvert l’apparition d’un nouvel impôt « ménage ». Basée sur le foncier et l’habitation, cette taxe doit financer l’Agglomération de Cergy-Pontoise.

Inadmissible pour l’opposition UMP de Cergy qui fustige une « double erreur » de la mairie. Une « erreur historique » d’une part. « Les intercommunalités ont été créées pour faire des économies. Elles doivent permettre de mettre en commun des postes de dépenses importants, de réaliser des économies d’échelles » rappelle-t-elle.  Pour ce qui est de l’ « erreur stratégique »,  l’opposition estime « qu’en pleine crise, l’endettement n’est vraiment pas une réponse pour les États comme pour les collectivités ». « Quand on a moins d’argent, on dépense moins ! Comme le ferait n’importe quel foyer » conclue-t-elle.