Alors que l’avenir de l’aéroport d’Orly sera au centre d’une commission qui se réunira le mercredi 30 novembre en préfecture de Région, Jean-Pierre Enjalbert, maire de Saint-Prix, se dit favorable à la construction d’un nouvel aéroport. Selon lui, supprimer Orly pour concevoir une autre plate-forme permettrait de désengorger l’espace aérien autour de Roissy Charles-de-Gaulle.

 Pour le maire de Saint-Prix, le sort de Roissy-CDG est directement lié aux discussions autour de l’aéroport Val-de-Marnais. « Cet avenir impactera celui des autres aéroports franciliens, ainsi il semble impératif d’élargir la réflexion à l’ensemble du ciel francilien » explique-t-il. En effet, trop vielles, les deux plates-formes peinent à assumer le trafic. « A l’évidence les aéroports franciliens ne répondent plus à ce que l’on attend des aéroports du futur : saturation, desserte médiocre, infrastructures vieillissantes, implantation urbaine incompatible avec les exigences de la santé publique et les exigences environnementales » déclare l’élu. Pour lui, la solution serait « de soutenir la proposition d’un transfert de l’aéroport d’Orly ».

Jean-Pierre Enjalbert voit cette réflexion comme « le prolongement des objectifs fixés par le Grand Paris d’une part et le Grenelle de l’environnement d’autre part » et considère que le projet pourrait permettre d’obtenir « le plafonnement des mouvements et l’arrêt des vols de nuit que toutes les populations du Nord de l’Ile de France exigent ».