C’est dans une affaire concernant la commune de Sannois dont il est le maire depuis 1992 que Yanick Paternotte vient d’être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre par un juge d’instruction pour abus de faiblesse, révèle Le Parisien dans son édition Val d’Oise datée de mercredi. L’élu UMP est poursuivi pour avoir bénéficié d’une donation en pleine propriété de la part d’une femme de 92 ans qui, selon lui, avait signé en toute connaissance de cause. La date du procès n’a pas encore été fixée à ce jour.

 Le député est renvoyé en correctionnel à l’issue d’une procédure initiée en décembre 2005. Devront s’expliquer aussi devant le tribunal : son épouse, également bénéficiaire de la donation, et le notaire ayant rédigé l’acte.
 
Au centre de l’affaire : le titre de propriété de 3/10e d’une maison sur les hauteurs de Sannois acquise pour 210 000 € auprès d’une vielle dame aujourd’hui décédée. C’est le petit-neveu de celle-ci qui a alerté le procureur en 2005, considérant sa tante alors âgée de 92 ans comme vulnérable.

Selon Yanick Paternotte, la vieille dame avait signé en toute connaissance de cause. Il avait fait établir un certificat médical à cet effet, relate Le Parisien dans son édition de ce jour.

Après avoir contactés la mairie de Sannois, son attachée parlementaire et le cabinet d’avocat de Cathy Richard, la rédaction de VOtv n’a pu obtenir aucune déclaration à ce sujet ce mercredi matin. Hier soir, ni le député ni son avocate n’avaient souhaité réagir.