Théâtre, humour, musique… Vos rendez-vous en ce mois de janvier…

Vendredi 6 janvier à 20 h 30 au Théâtre Pierre-Fresnay
De John Steinbeck – Adaptation de Marcel Duhamel
Mise en scène : Jean-Philippe Évariste et Philippe Ivancic
Direction d’acteurs : Anne Bourgeois
Des souris et des hommes


Pendant la grande Dépression des années 30, deux hommes, George et Lennie, parcourent les grands espaces californiens à la recherche de travail. Ils entretiennent le même rêve : acquérir le pécule qui leur permettra d’acheter une petite ferme, synonyme de liberté et de paix. George, petit, vif et réfléchi, apparaît comme le protecteur de l’infantile Lennie. La simplicité d’esprit de ce doux colosse aux mains dévastatrices leur attire souvent des histoires qui les obligent à fuir et à différer sans cesse la réalisation de leur rêve, jusqu’au moment où Lennie commet l’irréparable.
Spectacle citoyen et populaire qui dénonce le rejet de l’Autre dans sa différence, le racisme et le machisme. Si Steinbeck nous touche autant, c’est qu’il nous parle de notre réalité : violence, chômage, exclusion, discrimination mais aussi émotion, fraternité et amitié. À la fois divertissant et menant à la réflexion, ce spectacle rare, vecteur d’émotions, qui réconcilie les jeunes (et les moins jeunes) avec le théâtre, nous touche au cœur par ses thèmes universels et intemporels.

PRESSE
« Ce n’est qu’à la pluie d’applaudissements que nous nous rappelions notre irréductible fonction de spectateur. N’est-ce pas quand s’estompent ses contours que le théâtre parvient à ses fins. » – L’Humanité
« Un Régal ! Un excellent spectacle. L’interprétation des comédiens est fabuleuse. » – Pariscope
« Les comédiens dessinent avec justesse et de manière poignante de pauvres êtres misérables, abîmés mais pleins d’humanité. Le spectacle porte l’énergie d’un collectif généreux et nous parle avec intelligence et émotion d’un monde d’hier qui a des échos d’aujourd’hui. » – Télérama
« À voir absolument. C’est assommé par l’émotion que l’on quitte la salle. Il est des spectacles que l’on recommande sans la moindre hésitation et avec enthousiasme. Des souris et des hommes fait partie de ces pièces de théâtre, pas si nombreuses, que l’on peut aller voir avec l’assurance de vivre un grand moment. » – Agoravox
Tarifs : 21 € ; 18 € ; 16 €
COMPLET

Vendredi 20 janvier à 20 h 30 au Théâtre Pierre-Fresnay
Ben
Humour

À mi-chemin entre le stand-up et le one man show traditionnel, Ben interpelle son public avec sincérité. En abordant des sujets très quotidiens ou des délires moins terre à terre, le comédien tient en haleine son public pendant plus d’une heure. Comme il le dit lui-même dans son spectacle, il raconte des trucs vrais, et des trucs pas vrais, mais toujours dans l’unique espoir de faire rire ! Ses modèles ? Desproges et les Monty Python. Tout un programme !
C’est en première partie de Daniel Prévost et de Tomer Sisley que Ben se fait remarquer et gagne l’opportunité d’intégrer le Jamel Comedy Club. Par la suite, c’est la télé qui lui fait les yeux doux et il devient chroniqueur pour la chaîne Comédie et pour Les agités du bocal sur France 4, avant de revenir sur scène en 2007, en solo, avec son spectacle Ben quoi d’autre ?. Enfin, il rejoint l’équipe du Fou du roi de Stéphane Bern, émission à laquelle il participait jusqu’à son arrêt cet été.

PRESSE
« Digressions et mises en abyme du spectacle, voilà pour la tournure générale du show qu’il propose
(…). Écrit et ciselé avec soin, son texte dynamite toute velléité de narration. (…) C’est profond et léger, complètement déjanté et parfaitement sensé. Un spectacle dont l’unique défaut est d’être trop court tant le temps passe vite en compagnie du jeune humoriste. » – Francine Guillou
La Tribune
« Il y a quelque chose de Raymond Devos et François Rollin, en plus sexy, chez ce fanfaron qui tord
les mots. » – 20 Minutes
« Porté par une pensée éruptive, son spectacle donne l’impression de filer à toute allure, de ne jamais s’appesantir, préférant à l’insoutenable lourdeur du monde l’inépuisable fantaisie du verbe. »
À nous Paris.
« Ben est expert en extrapolation poilante et détournement de mots en plein vol, toujours sur le fil du dérisoire. Courez le découvrir. » – Le Point
« Une plume ! Il faut absolument voir ce spectacle aussi singulier qu’hilarant. » – Le Monde
Tarifs : 21 € ; 18 € ; 16 €

Vendredi 27 janvier à 20 h 30 au Théâtre Pierre-Fresnay
Coproduction L’Apostrophe Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val-d’Oise,
Centre culturel français de Tanger, Festival Banlieues Bleues, ville de Gonesse
La Transméditerranéenne de François Méchali avec les Gnawa du Maroc
Jazz et musique traditionnelle marocaine

 

Composition et contrebasse : François Méchali – Flûtes à bec : Benoît Sauvé – Oud : Cédric Baud – Batterie, percussions : Christian Lété – Gembri, chants, percussions : El Garouge Jaouad et Abdellatif Ramni
La Transméditerranéenne est une œuvre-rencontre entre la musique traditionnelle arabo-andalouse et le jazz. Cet équipage entreprend un voyage ayant pour point de départ la musique orientale et pour destinations l’improvisation et la polyphonie. L’occasion, pour les spectateurs, de découvrir comment un artiste peut se lancer dans une lecture originale de ces musiques tout en conservant l’authenticité de leurs racines. Après Remix/Tinguett et Histoires de résonances, François Méchali n’en finit plus d’étonner.
Après un stage d’improvisation conduit par François Méchali, dans le cadre des ateliers de formation musicale, les élèves du Conservatoire municipal Jacques-Juteau assureront la première partie du concert.
 « Contrebassiste polyvalent et grand technicien, François Méchali s’exprime avec un égal talent dans des contextes aussi divers que le Jazz classique, les musiques modales et la musique improvisée européenne. Son style repose sur la solidité, la vélocité, l’intensité narrative et le sens du risque… » Extrait du Dictionnaire du Jazz (éditions Robert Laffont)
Tarifs : 16 € ; 13 € ; 10,50 €

Théâtre Pierre-Fresnay
3 rue Saint-Flaive Prolongée
95120 Ermont – 01 34 44 03 80
www.ville-ermont.fr