A l’hôpital de Gonesse le personnel de santé tire la sonnette d’alarme. La nuit de la Saint Sylvestre a été entachée d’une agression dans les urgences. Un règlement de compte qui a vu l’irruption de huit individus. Ces derniers ont fait usage de bombes lacrymogènes. Les personnels soignants évoquent une situation qui se banalise au quotidien. Pour y faire face, ils réclament plus de  moyens. Le reportage de VOtv. 

http://www.dailymotion.com/embed/video/xnhdks