Après PATRIMA (patrimoines matériels : savoirs, conservation, transmission), laboratoire d’excellence de l’université de Cergy-Pontoise (UCP), PATRIMEX a été retenu par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI). Il entend créer des synergies dans le domaine de la conservation, de la restauration et de la valorisation auprès des publics du patrimoine culturel matériel.

  En mars dernier, le laboratoire d’excellence (labex) PATRIMA était sélectionné par le CGI dans le cadre du programme d’investissements d’avenir. Cette fois, c’est au tour de PATRIMEX de bénéficier d’une dotation de 6,5 millions d’euros. Porté par les universités de Cergy-Pontoise et de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, il s’agit d’un réseau valorisé d’équipements pour l’étude des matériaux anciens et historiques. Le projet doit permettre de « développer et d’exploiter les synergies d’un ensemble de plateformes instrumentales, ainsi que des outils et méthodologies communes pour l’étude, la conservation, la restauration et la valorisation auprès des publics du patrimoine culturel matériel » explique l’UCP. Les objets concernés seront des pièces d’art, des bâtiments, des livres, des manuscrits et des archives.

Des moyens à la hauteur des ambitions

PATRIMEX compte un réseau multi-sites composé de plateformes instrumentales. Il possède un système d’information commun à ces plateformes, permettant la création d’une base de données exploitable des résultats produits et construit à partir de corpus d’œuvres et de corpus de techniques d’analyse. Enfin, il bénéficie d’une communauté scientifique structurée autour de PATRIMA ayant déjà acquis l’expérience de la collaboration.

Le laboratoire d’excellence PATRIMEX vise plusieurs objectifs scientifiques. Il entend par exemple créer un système intégré hommes/machines pour une compréhension globale du patrimoine à travers des collaborations interdisciplinaires et inter-institutionnelles. Il souhaite également le développement d’une fonction de service et de support à la recherche, accessible à une large communauté de chercheurs, de conservateurs et de restaurateurs. PATRIMEX vise aussi au développement de méthodologies en imagerie et spectroscopie de matériaux du patrimoine dans une perspective « d’innovation, de qualité et de réflexivité ».

Des partenaires prestigieux

Dans ce projet, l’équipex PATRIMEX n’est pas seule. Elle associe entre autre les laboratoires du ministère de la Culture et du CNRS et de grandes institutions patrimoniales telles que le Louvre, le château de Versailles, la Bibliothèque nationale de France ou les Archives nationales. Des écoles (École nationale supérieure d’arts Paris-Cergy, École nationale supérieure d’architecture de Versailles…) participent également.