A l’approche de la présidentielle si François Hollande était tenté de mettre en avant le bilan social des 20 régions dirigées par le PS dont la première d’entre-elles la région Ile  de France, le voilà prévenu : il trouvera sur sa route Valérie Pécresse. La chef de l’opposition au conseil régional a organisé une conférence de presse pour expliquer que "le bilan social de Jean-Paul Huchon, c’est le grand bluff, c’est le bilan des promesses non tenues". Une cellule riposte de l’Elysée est née au niveau régional. Voir l’interview de Valérie Pécresse.
 
Les socialistes dénoncent, de leur côté dans un communiqué, les "élucubrations" de Valérie Pécresse jugeant "préoccupant" qu’elle préfère critiquer l’action régionale "plutôt que de faire face aux dégâts gouvernementaux, sur l’explosion du chômage et le développement des inégalités", déclare Marie-Pierre de la Gontrie, première vice-présidente PS de la région.

Pour sa part, le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon (PS) a qualifié de "contre-vérités" les critiques émises sur sa politique sociale par Valérie Pécresse. 

"Une fois de plus, Mme Pécresse tente de tromper les Franciliens en multipliant les contre-vérités sur l’action sociale de la région", a déclaré à l’AFP Jean-Paul Huchon, dénonçant "une manoeuvre électorale de la droite en période électorale".

http://www.dailymotion.com/embed/video/xnljzn