Opéra Vanessa, création de la ville d’Herblay
Le 20 mai à 20 h au théâtre Roger Barat

Un vent nouveau va souffler sur notre création lyrique avec un opéra du XXe siècle : Vanessa de Samuel Barber, créé pour la toute première fois en Ile de France.

Qualifié de néoromantique, Samuel Barber (1910-1981) est le compositeur américain majeur du XXe siècle. Célébrissime pour son adagio pour cordes, il est aussi mondialement fêté pour son opéra Vanessa.


« Qu’est-ce que l’amour ? Quels sacrifices vaut-il qu’on fasse pour lui ?
Le désir d’absolu est-il un poison si puissant qu’il finit par exclure de la vie ?
Invitation à une quête dans les rouages complexes de l’âme humaine…
Vanessa est une parenthèse. Une parenthèse de vie dans l’hiver. Pour la conception de leur troublant conte nordique, Menotti et Barber, pétris de mythologie, ont puisé leur inspiration dans les sept contes gothiques, au charme ourlé de mystère, de Karen Blixen.
La neige tombe sans discontinuer ici, parfois même en tempête, enveloppant les personnages de  son manteau glacé, de son silence ouaté, contrastant violemment avec le feu et les souffrances qui dévorent trois femmes :
Vanessa, sa nièce Erika et la baronesse, sa vieille mère. Trois femmes, ou bien une seule, à trois âges de sa vie… »
Extrait de la note d’intention de Bérénice Collet

« Opéra Vanessa »
Production de la ville d’Herblay
Coproduction de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole
Avec le soutien d’Arcadi

Opéra en 3 actes
Musique : Samuel Barber
Livret : Gian Carlo Menotti
Création à New York, Metropolitan Opera, 15 janvier 1958

Direction musicale : Jean-Luc Tingaud / Iñaki Encina Oyón
Metteur en scène : Bérénice Collet
Orchestre-Atelier OstinatO
Chef de chœur : Adam Vidović
Chœur du campus d’Orsay

Distribution
Vanessa : Yung Jung Choi, soprano
Erika : Diana Axentii, mezzo
Anatol : Thorbjorn Gulbrandsoy, ténor
Le Docteur : Jacques Bona, barython
Nicolas : Aurélien Perney, basse
La Baronne : Hélène Delavault, alto
Le Servant : Yvan Serouge, comédien