Après le scandale de l’affaire PIP, deux fabricants français de prothèses mammaires, Sebbin et Céreplas, ont décidé d’offrir des prix sur leurs propres produits aux femmes qui souhaitent remplacer leurs implantes PIP. Les laboratoires parlent d’un geste de soutien à destination des femmes victimes de cette fraude.  Nous nous sommes rendus dans un labo à Boissy-l’Aillerie, près de Pontoise, pour comprendre la fabrication de ces prothèses. Mode d’emploi dans ce reportage de VOtv.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xnsown