COURTS-CIRCUITS
François Verret
>Périphérique Arts mêlés 8è –
création 2011/2012

La dernière création de François Verret est un exutoire pour ces êtres en perte de repères dans une société à la dérive. Des êtres qui se débattent, qui happent le public en lançant à l’envi des phrases énigmatiques, comme sortis d’une longue période de sommeil et qui redécouvrent le réel. L’artiste nous livre ici une réalité qui fait mal, mais qui peut être la base de toute reconstruction.

Le plateau de François Verret est ouvert à tous les vents de la création. Ses œuvres se nourrissent tout autant de danse, de musique et d’arts du cirque que de littérature. Courts-Circuits est ainsi née d’une inspiration croisée. Tout est parti d’une phrase du roman L’Homme qui tombe de Don DeLillo, où l’écrivain explore comment, après le traumatisme des attentas du 11 septembre, chacun bricole les ressorts de sa propre survie. « Ce n’était plus une rue, mais un monde, un temps et un lieu de pluie, de cendres, de presque nuit. »

Cette phrase, François Verret a eu envie de la mettre en parallèle avec l’étrange pathologie décrite par le neurologue Oliver Sachs dans L’Éveil, Cinquante ans de sommeil. Une affection incurable, proche de la maladie de Parkinson, plongeant les personnes dans un état léthargique, d’où ils ne peuvent émerger que sous l’effet d’une drogue puissante au risque d’hallucinations et de délires paranoïaques.

Sur scène, dans un lieu ou plutôt un non-lieu, des hommes et des femmes « malades du sommeil », mis hors circuits d’un monde où tout s’accélère de façon autoritaire, tenteront ainsi l’expérience d’un temps retrouvé. En inlassable chercheur, François Verret s’est, comme à son habitude, entouré de collaborateurs aux horizons variés : danseurs, acteurs, circassiens et musiciens le rejoignent dans cette nouvelle quête, cette plongée au cœur d’une humanité qui ne peut se construire qu’au plus près de sa vérité dans une mise en scène énergique et stupéfiante !

——————————————————————————–
jeudi 26 janvier – 19h30

L’-Théâtre des Louvrais / Pontoise

distribution
Mise en scène François Verret • avec Jean-Baptiste André, Alessandro Bernardeschi, Séverine Chavrier, Jean-Pierre Drouet, Mitia Fedotenko, Marta Izquierdo Munoz, Natacha Kouznetsova, I Fang Lin • scénographie Vincent Gadras, Karl Emmanuel Le Bras • son Géraldine Foucault • réalisation images Manuel Pasdelou • régie générale Karl Emmanuel Le Bras • collaboration montage images Delphine Chevrot • images d’animation Jean-Marc Ogier

——————————————————————————–

Informations pratiques
Tarif plein 24 € / Tarif réduit 19 € / Tarif abonné 18 € à 6 €
Réservations au 01 34 20 14 14 – www.lapostrophe.net