C’est la conséquence des alliances nationales pour la présidentielle : le soutien de Robert Hue à François Hollande, via son parti (le MUP), aura eu raison du vote des militants PS sur la 3e circonscription du Val d’Oise. La socialiste Garance Yayer doit se retirer au profit de Jean-Noël Carpentier, le maire de Montigny, investi par le MUP. Accord national PS – MUP oblige, c’est finalement un homme dans cette circonscription réservée "femme" qui affrontera le député UMP sortant Jean Bardet.

La candidature MUP sur la 3e (Taverny/Montigny…) est le résultat d’un rapprochement de Robert Hue avec le parti socialiste qui s’est concrétisé dès 2010. L’ancien secrétaire national du PCF aujourd’hui président du Mouvement Unitaire Progressiste (MUP) s’est d’abord rapproché du PS à l’occasion des régionales de mars 2010. Pour le symbole, Robert Hue avait accepté de figurer en dernière place de la liste menée par le PS dans le Val d’Oise. Il avait récidivé avec les socialistes en septembre dernier montant sur la liste portée par le ticket Richard/Gillot. Avec succès: il a été réélu sénateur.

Dans la perspective de la présidentielle, Robert Hue s’est prononcé en faveur de François Hollande dans la course à la primaire. Dimanche, l’ancien maire de Montigny avait fait le déplacement pour le grand meeting du candidat socialiste au Bourget.

L’accord avec le MUP pour les législatives devrait être officialisé prochainement. Pour le Val d’Oise, il se traduit par un soutien au maire (MUP) de Montigny-les-Cormeilles, proche de Robert Hue, sur la 3e circonscription. Jean-Noël Carpentier (photo) n’a pas encore officialisé sa candidature. Il devrait sortir du bois, vendredi soir, à l’occasion de la présentation à la presse, des candidats soutenus par le PS.

L’état major du PS avait dans un premier temps réservé la 3e circonscription à une femme. Les militants avaient voté pour départager quatre candidates. Garance Yayer, 35 ans, avait été élue. Elle va devoir se contenter d’une candidature de suppléante.