La première pierre de la résidence Picasso a été posée ce mardi dans le quartier Saint-Blin, à Gonesse. Ce projet comptera à terme trois bâtiments basse consommation proposant 46 logements locatifs sociaux. Ces constructions s’inscrivent dans un programme de rénovation urbaine. L’objectif: donner une seconde jeunesse à un environnement enclavé et vieillissant.

 « Nous souhaitons offrir un cadre de vie nettement amélioré aux résidents. » Jean-Pierre Blazy, maire PS de Gonesse, posait ce mardi la première pierre de la résidence Picasso, dans le quartier Saint-Blin. Trois bâtiments basse consommation vont ainsi être construits, offrant 46 nouveaux logements sociaux locatifs construits par la société Gambetta. « Les anciens bâtiments avaient été construits dans les années 60 et 70, explique Jean-Pierre Blazy. Nous avons donc décidé d’en réhabiliter certains, et d’en démolir d’autres pour construire du neuf. »

Nouveau cadre, nouvelle vie

La construction de cette résidence Picasso fait en effet suite au programme de rénovation urbaine engagé sur le quartier Saint-Blin depuis plusieurs années. « Certains résidents regrettaient la disparition de leurs anciens appartements, spacieux mais vieillissant », rappelle le maire de Gonesse. Face à un sentiment d’insécurité et de mal-être grandissant, les travaux devenaient pourtant une nécessité. Après la phase de démolition, Saint-Blin est donc en train de renaître de ses cendres. D’ici la fin de l’année, les travaux devraient être terminés. « La réussite finale de ce projet dépendra des habitants, confie Jean-Pierre Blazy. Il ne tient qu’à eux de s’approprier ce nouvel environnement! »