Après avoir joué à l’UNESCO le 8 février 2012, l’orchestre Thelma Yellin, composé de 82 jeunes virtuoses de 14 à 18 ans, venus d’Israël et dirigé par Menahem Nebenhaus, offrira un concert exceptionnel à Saint-Brice-sous-Forêt, sous le parrainage de l’Association culturelle interreligieuse de Saint-Brice.

 

L’orchestre Thelma Yellin d’Israël donnera un concert pour plus de solidarité entre les peuples en faveur des enfants d’Haïti jeudi 9 février 2012 à 20h au Théâtre TOPF Silvia Monfort à Saint-Brice.

82 jeunes prodiges de 14 à 18 ans sous la conduite de  Menahem Nebenhaus,  chef d’orchestre de renommée internationale,  nous permettront d’écouter un concert symphonique exceptionnel.
 

 

Au programme
 
Paul Ben Haim
Fanfare to Israël

Gabriel Fauré
« Élégie » pour violoncelle et orchestre
Soliste : Lia Chen – Perlov

Cécile Chaminade
Concertino pour flûte et orchestre
Soliste : Tomer Amrani

Serge Prokofiev
Troisième concerto pour piano op. 26,
1er mouvement, andante-allegro
Soliste : Jonathan Heifetz

Claude Debussy
Rhapsodie pour clarinette et orchestre
Soliste : Or Posti

Félix Mendelssohn
Symphonie n°5 « Reformation »
Andante – Allegro con fuocco
Allegro vivace
Andante
andante con moto – Allegro vivace

Organisé par l’Association Culturelle Interreligieuse de Saint-Brice.
Tarifs : – 18 ans : 10 € / adultes : 20 à 25 € et plus, si vous souhaitez faire un don
À 20 h, TOPF Silvia Monfort, 12 rue Pasteur, Saint-Brice-sous-forêt
Renseignements et réservations au 06 60 13 90 95 ou thelmayellin.acisb@gmail.com
 
C’est une magnifique initiative qu’il convenait de saluer.
L’association culturelle interreligieuse de Saint-Brice vous convie à un concert extraordinaire : le 9 février 2012, l’orchestre Thelma Yellin se produira au Théatre de l’ouest de la plaine de France Silvia Monfort. Cet orchestre est composé de 82 jeunes virtuoses âgés de 11 à 18 ans, venus d’Israël pour une tournée musicale dirigée par le grand chef d’orchestre Menahem Nebenhaus. Tous les bénéfices de la soirée seront reversés à l’association Franco Haïtiens et amis d’Haïti qui œuvre pour le développement socio-économique et culturel de l’île et pour améliorer le bien-être social des Haïtiens en réalisant des actions concrètes dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, de l’éducation, de la formation professionnelle et de la santé. En organisant ce concert, l’ACISB a souhaité aider à la mise en place d’un système de parrainage d’enfants haïtiens par des Français.
Quand des enfants se mobilisent pour d’autres enfants
« Nous avons souhaité créer un événement qui ne soit possible que grâce au talent de la jeunesse venue d’Israël, accueillie par des enfants français au sein de leurs familles, en faveur d’autres moins favorisés, à Haïti. C’est vraiment un concert fait par des enfants pour d’autres enfants, et c’est très important », expliquent à l’unisson Arielle Ferhadian, Sylvia Gold et Nicole Louisnard, respectivement présidente, vice-présidente et trésorière de l’association. « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants, disait Antoine de Saint-Exupéry, et c’est une phrase que nous faisons nôtre chaque jour, à l’association », poursuit Sylvia Gold. En créant l’ACISB en
2008, ce petit groupe de Saint-Briciens de confession juive ou chrétienne avait souhaité apprendre à mieux vivre ensemble, à se connaître davantage. Ainsi, les jeunes musiciens ne viendront pas dans notre commune le temps seulement du concert. Ils passeront la nuit chez des familles de Saint-Brice. « Les enfants n’ont évidemment pas la même langue maternelle et ils devront communiquer en anglais. Le séjour sera de courte durée mais nous espérons tout de même que des premiers contacts seront pris et qu’ils déboucheront sur des amitiés durables », conclut Sylvia Gold.