L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé ce lundi l’abaissement de la note financière à long terme de la région Ile-de-France et de la ville de Paris avec une « perspective négative ». Dans le même temps, l’agence estime la qualité de crédit indicative de la région à AAA, soit la note la plus élevée possible. Dans un communiqué, la région, dirigée par le socialiste Jean-Paul Huchon, estime que l’abaissement de la note par Standard and Poor’s est la « conséquence de sa décision d’abaisser la note de la France ».

 Après l’Etat, c’est au tour des collectivités locales de voir leur note dégradée et passer de AAA à AA+, avec une « perspective négative ». Conséquence directe de l’abaissement de la note de la France, cette dégradation n’a pas affecté la qualité de crédit. Standard and Poor’s souligne « la gouvernance et la gestion financières très positives» de la région, « son endettement consolidé modéré », ses « bonnes performances budgétaires » et une situation de liquidité « très positive » qui garantit « une couverture solide du service de la dette » et lui permet d’avoir un accès important au financement extérieur.

« Cette notation indicative et complémentaire « aaa » vient confirmer, s’il en était encore nécessaire, qu’il est possible de mener une politique volontariste sans menacer l’équilibre des finances publiques, la Région Ile-de-France ayant su préserver ses grands équilibres financiers, tout en maintenant un effort d’investissement élevé au bénéfice des Franciliens », estiment Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France, et Marie-Pierre de la Gontrie, première vice-présidente chargée des Finances.