Michel Montaldo (photo), vice président du Conseil général en charge du Grand Paris et président du Parti Radical 95, a annoncé sur VOtv que le mouvement de Jean-Louis Borloo présentera des candidats aux législatives sur le Val d’Oise. Il a réinvesti samedi François Scellier sur la 6e et soutiendra un jeune candidat sur la 8e. La candidature de Christophe Durand n’a pas été retenue sur la 3e dans le cadre de l’accord qui lie le PR à l’UMP. Michel Montaldo, laisse entendre qu’il pourrait le soutenir à titre personnel. Dans l’interview accordé à VOtv, Michel Montaldo est revenu aussi sur les dossiers du Grand Paris. Revoir l’interview.

 Législatives. Michel Montaldo a indiqué que l’ancien conseiller général Christophe Durand qui « songe sérieusement » à se présenter sur la 3e circonscription face au député UMP Jean Bardet était dans "une démarche personnelle". "Il n’a pas l’intention de mettre en avant le parti radical, il me l’a dit. Il irait en candidat libre".
"S’il défend les idées que nous portons, les propositions de Jean-Louis Borloo dans le cadre d’un futur gouvernement de coalition, il va s’en dire que je défendrais et aiderais Christophe Durand"

Concernant le candidat PR sur la 8e circonscription, Michel Montaldo n’a cité personne mais  le nom de Gilles Mentré, ancien directeur adjoint du cabinet de Jean-Louis Borloo, circule actuellement au parti radical pour la 8e


Grand Paris. "Le premier atout du Val d’Oise, c’est ce couloir aéroportuaire Roissy – Le Bourget, une zone de développement économique. Et la zone d’Argenteuil Bezons avec la relation avec La Défense. Et notre système universitaire et de grandes écoles. On se bat pour que le contrat de développement territorial de la Confluence, qui se situe dans les Yvelines, profite pleinement à tout l’agglomération de Cergy-Pontoise, son université et ses grandes écoles."

Ligne Nouvelle Paris Normandie – Une gare à Achères."Il serait illogique dans le cadre de l’axe Seine, où l’on veut un grand port à Achères complémentaire de celui de Gennevilliers, de ne pas avoir à cet endroit une gare. Cette gare profiterait aussi au bassin de Cergy qui verrait son système de transport en commun s’améliorer avec les jonctions avec les RER A et E".

 
Conseil valdoisien du développement durable. "J’ai proposé un projet non pas utopique mais ambitieux. Je demande aux membres du conseil de se projeter dans l’avenir". Michel Montaldo, qui anime ce Conseil, invite les participants à "sortir la tête du guidon", à engager "un travail de réflexion pure". Les 37 acteurs du Conseil se réuniront la prochaine fois le 17 mars. Leurs sujets de discussions : l’énergie et les ressources alimentaires.

Sur le thème de l’énergie, des points comme la lutte contre la précarité énergétique, l’amélioration des bassins de vie dans une optique de lien entre l’énergie et l’organisation de l’espace ou bien encore l’utilisation des ressources locales ont été avancés.

Au niveau des ressources alimentaires, l’agriculture envisagée comme une ressource de la ville, l’encouragement des circuits courts d’alimentation et la notion de poumons verts sont autant d’idées qui ont été retenues.
 
 VOIR L’INTERVIEW DE MICHEL MONTALDO