Comme tous les ans, l’association des Amis de l’abbaye Notre-Dame du Val, située à Mériel, propose une conférence  sur un sujet concernant l’histoire de l’abbaye cistercienne du Val. Cette année, Maria Walecka-Garbalinska, maître de conférences de l’université de Stockholm, animera une rencontre sur le thème  « Sur les traces du promeneur du Val : Jules Lefèvre-Deumier et l’Europe romantique ». Rendez-vous le samedi 24 mars à 15h30 à l’Espace Rive Gauche de Mériel.

Sur les traces du promeneur du Val :
Jules Lefèvre-Deumier et l’Europe romantique

 La conférence portera sur Jules Lefèvre-Deumier (1797-1857) – homme des lettres, soldat, médecin, journaliste et mécène artistique -, qui eut sa retraite littéraire et champêtre sur le domaine de l’Abbaye Notre-Dame-du-Val, qui apparaît dans le titre d’un de ses meilleurs livres. Après un début poétique éclatant, Jules Lefèvre-Deumier crée, en marge de la scène littéraire parisienne, une oeuvre très riche mais totalement oubliée. Pourtant, il a su capter et souvent dévancer les courants marquant la pensée et la sensiblité de son époque. Cosmopolite, polyglotte et érudit, il s’engage dans les grands combats européens de la première moitié du XIXe siècle et révèle à ses compatriotes les littératures étrangères.

Maria Walecka-Garbalinska, diplômée de l’Université de Varsovie et de l’Université de Montréal, a soutenu sa thèse de doctorat sur Jules Lefèvre-Deumier et le mythe romantique du génie (1987) en Suède. Elle est actuellement professeur de littérature française à l’Université de Stockholm (www.fraita.su.se). Elle s’intéresse à la littérature comparée, la littérature du XIXe siècle et l’imaginaire du Nord. Ses travaux récents portent sur Xavier Marmier, le théâtre romantique et les relations franco-suédoises.

Anthologie de textes de Jules Lefèvre-Deumier
L’abbaye de Notre-Dame-du-Val et autres texte
s

En 1838, Jules Lefèvre, écrivain romantique (1797-1857), fait l’acquisition d’un bâtiment et de deux hectares de forêt sur le site de l’abbaye du Val près de Mériel (Val d’Oise) il y réside et travaille de 1838 à 1842 ; redevenu parisien, il reste fidèle au Val qu’il célèbre dans ses vers.

Poète avant tout, mais aussi romancier, critique, essayiste, journaliste, maîtrisant l’anglais, l’allemand et l’italien. Jules Lefèvre, dit Lefèvre-Deumier, est une figure attachante de la génération des années 1820, quand le romantisme français essaie de se démarquer de ses modèles nordiques. Il est en particulier l’un des inventeurs du poème en prose, où s’illustreront Baudelaire et Rimbaud, avant beaucoup d’autres.

Cette anthologie détaille les facettes de cet artiste polyvalent, et à travers lui veut faire revivre le romantisme littéraire français dans ses thèmes, ses formes, ses façons de vivre et de sentir. Les références à l’abbaye du Val qui traversent l’œuvre comme un fil rouge, sont servies par des photographies qui font se rejoindre le temps des moines, celui du poète et le nôtre.
La présentation de Jules Lefèvre-Deumier est réalisée par Maria Walecka-Garbalinska, Maître de conférence à l’université de Stockholm, les extraits sont présentés par Alain Ruhlman, les photos sont de Gervais Vallée et la couverture Variation, Dortoir des moines de Marylin Rolland.