Dans une tribune publiée par Libération et mise en ligne sur le site du Mouvement unitaire progressiste, le sénateur MUP Robert Hue a tenu à renouveler son soutien à la candidature de François Hollande pour la présidentielle. Il justifie cette prise de position, au détriment de Jean-Luc Mélenchon, par la volonté « de mettre fin à cinq ans de sarkozysme ».

 Le Sénateur MUP du Val d’Oise, Robert Hue, s’est exprimé sur son soutien affiché à François Hollande. Dans Libération, l’élu a déclaré que « la gauche a en François Hollande un excellent candidat d’union », justifiant son choix de ne pas se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon. Pour le sénateur, l’objectif est avant tout d’empêcher une réélection de Nicolas Sarkozy. « Battre Nicolas Sarkozy est pour tous les progressistes de ce pays un impératif catégorique. C’est celui-ci qui doit dicter notre conduite, orienter notre stratégie » déclare-t-il.

Ainsi, Robert Hue explique se méfier du candidat sortant. « Diminué par ses échecs, l’adversaire reste pourtant redoutable. Il se bat et se battra avec toutes les armes dont il dispose, ou qu’il s’arroge. Le sous-estimer, faire preuve de trop grande certitude dans une victoire qui ne sera acquise, si elle doit l’être, que le 6 mai au soir, serait commettre une erreur grave. Une erreur coupable » déclare-t-il. C’est pourquoi il appelle à l’union. « La gauche a la chance d’avoir un vrai et bon candidat, capable de battre Sarkozy. Il nous appartient, chacun dans l’expression de sa diversité, de lui conférer, en toute responsabilité, cette force, cette efficacité supplémentaire que l’union apporte ».