Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, le patron de l’UMP 95, Axel Poniatowski croit à la victoire de Nicolas Sarkozy le 6 mai prochain. « Avec désormais deux candidats à armes égales, c’est maintenant que tout commence » estime l’élu.

 Les urnes ont rendu leur verdict. Le second tour de l’élection présidentielle opposera le 6 mai prochain François Hollande et Nicolas Sarkozy. Un résultat qui ne surprend pas le président du comité départemental de l’UMP 95, Axel Poniatowski, qui préfère insister sur une autre révolution.

« Si les résultats de ce 1er tour étaient relativement attendus, le vote en faveur des extrêmes, de droite comme de gauche, est l’enseignement de ce scrutin » déclare-t-il.

Le maire de L’Isle-Adam regarde maintenant vers le second tour. « Au lendemain du 1er tour des élections présidentielles, un seul constat s’impose : rien n’est joué », juge-t-il. « Avec seulement 1,3 point d’écart entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, les Français ont montré qu’ils avaient compris l’enjeu de ce scrutin dans un contexte de crise sans précédent ».

Et d’ajouter : « Avec désormais deux candidats à armes égales, c’est maintenant que tout commence »