François Scellier, le député UMP de la 6e circoncription a trouvé son nouveau candidat suppléant, le précédent Luc Strehaiano, maire de Soisy, ayant décidé de se présenter contre lui. Et le sortant n’est pas mécontent de son coup. Il a réussi à faire sortir de sa réserve le maire d’Enghien. Philippe Sueur explique s’être décidé "par solidarité et fidélité". L’élu n’a pas apprécié que Luc Strehaiano démarre "sa propre campagne pendant la présidentielle".
 
"Cela fait des années que l’on fait équipe ensemble", lancent en choeur les deux élus ne cachant pas qu’ils ont pu être concurrents lors des sénatoriales de 2004. "Adversaires malgré nous", précisent ils aussitôt, histoire de ne pas donner du grain à moudre à leur concurrent déclaré à droite, le maire de Soisy et président de la CAVAM Luc Strehaiano.

Car François Scellier le sait, la campagne s’annonce difficile avec un Strehaiano soutenu par l’ensemble des maires de la CAVAM. C’est pourquoi le député sortant, que ses ex amis disent "seul", n’était pas mécontent de présenter jeudi son suppléant, le maire de la commune la plus connue de la circonscription… mais l’une des moins peuplées, certes davantage que Margency et Andilly.
 
François Scellier s’empresse d’ajouter que le maire de Sannois, Yanick Paternotte, le soutient. Confirmation de son adjoint Alain Dufour présent jeudi : "Nous ne changeons pas une équipe qui gagne. A Sannois, nous sommes fidèles en parole et disciplinés en acte". Une petite phrase qui ressemble à un tacle pour Luc Strehaiano que le duo Scellier-Sueur ne cesse de présenter comme "un dissident".

D’ailleurs, François Scellier qui a obtenu l’investiture de "l’UMP, du Nouveau centre et du Parti Radical" souhaite que le maire de Soisy soit exclu de l’UMP. Il a alerté les instances de son parti dans ce sens. Une exclusion qu’il réclame aussi pour la maire de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio, qui est candidate suppléante de Luc Strehaiano. 

Le duo Strehaiano-Eustache semble inquiéter davantage le député sortant que les candidats de gauche dont il ne parle quasiment pas. Il faut dire que le ticket de la CAVAM, car il faut compter aussi avec les maires d’Andilly, Margency, Montmagny et Deuil, représente un certains poids. Et Luc Strehaiano ne se prive pas d’en jouer. Ses premiers tracts présentent avantageusement le soutien des élus de la CAVAM. Le maire de Soisy joue aussi la carte de la parité avec sa candidate suppléante.

Alors François Scellier et Philippe Sueur mettent en avant "fidélité", "constance", et "expérience". Le maire d’Enghien salue "le député spécialiste du logement" et "l’intégrité" du candidat UMP :
 

VOtv Philippe Sueur soutien François Scellier par vonews


Scellier et Sueur ne doutent pas de leur élection, refusant de croire au scénario d’une droite qui imploserait en cas d’échec de Nicolas Sarkozy dimanche. Avec pour conséquence des dissidences probables partout en France qui atténueraient celle du ticket Strehaiano-Eustache. Le député sortant prévient : "L’union de nos forces est de plus en plus nécessaire et c’est ce que souhaitent nos électeurs. Toute dispersion des voix peut avoir des conséquences graves sinon désastreuses dans notre camp !"

Enfin, le maire d’Enghien-les-Bains a répondu à une question que beaucoup de pose dans le microcosme politique du Val d’Oise. Qu’a-t’il négocié ? "Une suppléance, c’est un soutien, ce n’est pas une stratégie. Je ne veux rien, si ce n’est la réélection de François Scellier".

François Scellier, qui à 76 ans (le 7 mai) brigue un troisième mandat le confirme dans une boutade : "Je n’ai pas promis de mourir rapidement !".