"Cette victoire historique signe la fin d’un mandat au cours duquel Nicolas Sarkozy s’est livré à une profonde division de la France pour mieux conduire une véritable politique de classe en faveur de ses proches, déclare Yassine Ayari, secrétaire départemental EELV 95. Stigmatisation des immigrés, exacerbation du sentiment islamophobe, banalisation de la haine de l’autre, bouclier fiscal pour ceux qui peuvent dîner au Fouquet’s, casse sociale pour tous les autres, ordre sécuritaire et dégradation de la fonction présidentielle par un comportement bien souvent outrageant, les dégâts causés par Nicolas Sarkozy et l’UMP sont lourds". 

"De ce point de vue, l’arrivée de François Hollande, un président de gauche, est un véritable soulagement et un élément d’apaisement. Avec 52% des voix, près de la moitié des électeurs de François Hollande sont issus d’une gauche non socialiste et qui attend aussi des signes forts et immédiats sur l’emploi, le logement, les services publics, l’égalité et l’écologie.
Dès la semaine prochaine, EELV 95 veillera avec d’autres composantes de la société à ce que cette excellente nouvelle pour notre pays se concrétise au quotidien vers la construction d’une France plus juste, plus solidaire et plus écologique…, clonclut Yassine Ayari.