Après l’annonce de la victoire de François Hollande lors du second tour de l’élection présidentielle, le Front de Gauche Val d’Oise « se félicite » du résultat. « Dans le
département, comme dans toute la France, le candidat des riches vient d’être
lourdement sanctionné et chassé du pouvoir »
déclare Jean-Michel Ruiz, l’un des chefs de file du parti dans le 95.

La victoire socialiste lors de la présidentielle a été vécue du côté du Front de Gauche valdoisien comme un succès. « Le Front de Gauche a participé activement  cette défaite de la droite sans renier son programme L’Humain d’abord » estime ainsi Jean-Michel Ruiz.

Le mouvement espère désormais une large victoire de la gauche lors des prochaines législatives. Pour le FG, « il est indispensable d’avoir des députés qui refusent les politiques d’austérité et l’illusion d’un compromis acceptable avec les marchés financiers. Des députés partisans d’une révolution citoyenne qui permette enfin le partage des richesses, la planification écologique, la 6e République et la construction d’une autre Europe ». En outre, Jean-Michel Ruiz entend bien voir plusieurs propositions de son parti entrer en vigueur, à l’image du « SMIC à 1700 euros », de l’ « interdiction des licenciements pour les entreprises qui font du profit » et des « embauches dans la fonction publique ».

« La défaite de Sarkozy est la première étape de la révolution citoyenne que nous appelons »
conclut-il.