La commune d’Enghien-les-Bains organise une nouvelle édition de son festival des bains numériques du 9 au 16 juin prochain. A cette occasion, des intervenants du monde entier feront le déplacement pour participer à des rencontres professionnelles.

Rendez-vous incontournable de la création artistique numérique sonore, visuelle et chorégraphique, les bains numériques reviennent à Enghien-les-Bains. Une édition qui sera notamment marquée par la tenue de rencontres avec des professionnels le 13 et 14 juin. Un large panel de visionnaires, philosophes, urbanistes, artistes et praticiens seront présents. L’occasion de se questionner sur le rôle de la création numérique dans le développement d’une ville intelligente. Les visiteurs pourront ainsi interagir avec les intervenants, afin de comprendre leur vision d’un monde pétri de nouvelles applications et de nouveaux usages. Leur but est de remodeler le paysage urbain et de le réinventer au profit du citoyen pour que la ville soit intelligente et collective.

La diversité des intervenants et leur provenance internationale (Canada, Corée, Japon, Taiwan, Europe) permettra de comprendre la variété des enjeux politiques et sociétaux liés à l’intégration de la création numérique dans l’espace public.

Enghien-les-Bains, ville futuriste

La ville deviendra un musée futuriste à ciel ouvert. Spectacles, concerts, expositions, installations interactives. Les visiteurs vont pouvoir découvrir un espace ludique et plein de surprises.

Cette année, le Canada est l’invité du festival. De nombreuses œuvres numériques canadiennes vont donc être exposées pendant toute la semaine. L’exposition Machines révèlera le point de vue du pays invité sur le rapport de l’humain à la machine. A l’ouverture des bains numériques, la chorégraphe Ginette Laurin proposera, en avant-première, une ébauche de sa création Khaos.