Le SNUipp-95, la CGT éduc’action-95, le SNES-FSU-95 ainsi que des parents d’élèves se réuniront le 12 mai à 11h devant la sous-préfecture d’Argenteuil. Ils solliciteront une audience avec le préfet concernant leurs inquiétudes et leurs revendications pour les écoles publiques de la commune.

 Le 13 mars dernier, des opérations « écoles désertes » avaient déjà été organisées dans des établissements d’Argenteuil et de Bezons. Le 13 mars, ils revendiqueront notamment une réelle formation des enseignants, une limite du nombre d’élèves par classe et le rétablissement des RASED.