Michel Thooris, candidat Front national aux législatives, s’est vu retirer la 8e circonscription des Français de l’étranger par Marine Le Pen et pourrait débarquer à Sarcelles, face au député-maire PS François Pupponi. Selon Alexandre Simonnot, de Front national Val d’Oise, "rien n’est officiel ni définitif", une décision sera prise en début de semaine.

 C’est le quotidien libanais, L’Orient-le-Jour, qui révèle l’information. Le candidat FN aux législatives dans la zone des Français de l’étranger (couvrant notamment Israël), Michel Thooris, "s’est vu confier une autre circonscription en région parisienne" par la présidente du Front national, après s’être "démarqué de la ligne du parti". Michel Thooris, le monsieur police du parti frontiste, avait déclaré récemment vouloir "défendre dans l’hémicycle, le Grand Israël et sa capitale Jérusalem" dans une lettre aux électeurs inscrits en Israël.  Marine Le Pen, qui prône la reconnaissance d’un Etat palestinien, a jugé le candidat trop "pro-israélien" et aurait décidé de le déplacer dans le Val d’Oise. Michel Thooris pourrait donc se retrouver dans la 8e circonscription, à Sarcelles, le fief du député-maire PS sortant, François Pupponi. A noter que la ville de Sarcelles possède une des plus importantes communauté juive de France.

Quant à la possible candidature de Michel Thooris à Sarcelles, "rien n’est encore officiel ni définitif" nous a confié Alexandre Simonnot, le responsable du Front national dans le Val d’Oise. La décision finale devrait être entérinée en début de semaine.