L’ancien adjoint au maire d’Argenteuil Faouzi Lamdaoui suit logiquement François Hollande à l’Elysée après avoir été son chef de cabinet durant la campagne. Ce membre du premier cercle du nouveau président aurait préféré être député mais les circonstances politiques, d’Argenteuil à la Somme, en ont voulu autrement.
 
 On connaît désormais l’équipe de travail élyséenne. Ils sont 31 d’après les trois arrêtés datés du 17 mai et parus au Journal officiel. Et parmi eux, un ancien élu du Val d’Oise : Faouzi Lamdaoui. Il retrouve une mission qu’il connaît bien pour l’avoir exercé au PS sous François Hollande déjà : il est chargé des questions d’égalité et de diversité. 
 
Il ne sera finalement pas candidat aux législatives. Une fois de plus le sort s’est acharné. Faouzi Lamdaoui s’était présenté en 2007 à Argenteuil. Battu par l’UMP Georges Mothron, il espérait sa revanche. Entre temps, les municipales sont passées par là et le nouveau maire Philippe Doucet ne lui a pas fait de cadeau, allant jusqu’à demander son exclusion du PS. 
 
Faouzi Lamdaoui a depuis fait le choix de quitter Argenteuil mais sans renoncer à l’Assemblée nationale. Problème, malgré le soutien de Hollande l’investiture sur la 9e circonscription des Français de l’étranger lui échappe. Depuis son nom circulait sur la Somme, mais à la dernière minute Martine Aubry lui a barré la route par vengeance selon le NouvelObs. Le palais Bourbon devra attendre.

Faouzi Lamdaoui continuera de rester au plus près de François Hollande. "Faouzi joue aussi un rôle de conseiller politique, dit de lui le sénateur PS André Vallini. C’est un observateur très fin, qui sent les choses, et Hollande l’écoute beaucoup."