Exclu du PS pour s’être présenté aux législatives dans la 3e circonscription réservée au MUP de Robert Hue, Maurice Boscavert passe à l’offensive. Dans un courrier adressé au patron du PS 95, le maire de Taverny dénonce la candidature de Jean-Noël Carpentier, "imposée par les instances nationales et fédérales (…) pour des intérêts politiciens stériles" et fustige les "accords bassements politiciens" du PS.

 Prenant tout le monde de court, Maurice Boscavert crée la polémique à gauche après sa candidature surprise. Le maire Taverny est bel et bien décidé à se présenter aux législatives dans la 3ème circonscription du Val d’Oise malgré l’accord intervenu entre le PS et le MUP, le parti de Robert Hue. La circonscription avait été réservée à Jean-Noël Carpentier, maire de Montigny-lès-Cormeilles, bénéficiant ainsi du soutien du PS.

Enregistré sous l’étiquette socialiste au moment du dépôt de sa candidature en préfecture, Maurice Boscavert vient d’être exclu du parti. Le maire de Taverny sera donc privé du logo du PS sur ses affiches et ses documents de campagnes. Dans une lettre au premier secrétaire fédéral du Parti socialiste du Val d’Oise, Dominique Lefebvre, Maurice Boscavert prend acte de son exclusion et en profite pour régler quelques comptes avec le PS.

Le maire de Taverny évoque le "non-respect du vote des militants qui avait pourtant désigné démocratiquement et selon les règles de notre parti une femme, en l’occurrence Garance Yayer" et considére que le candidat "imposé par les instances nationales et fédérales au profit d’un candidat homme issu du Parti communiste(…) pour des intérêts politiciens stériles, vont à l’encontre de mes valeurs et de celles de nombreux de mes camarades". A propos du candidat du MUP soutenu par le PS, Maurice Boscavert enfonce le clou : "vous adoubez un candidat dont la légitimité militante reste à déterminer et dont la notoriété politique et publique toute relative, reste à démontrer puisque son adjoint lui-même se porte candidat face à lui sous l’étiquette du Front de Gauche."

Dominique Lefebvre, le premier secrétaire fédéral du PS 95 dénonce "une candidature de division, qui risque de faire gagner la droite". Le patron des socialistes locaux rappelle que, comme dans toutes les élections nationales, c’est à ce niveau que sont attribuées les circonscriptions. La 3ème circonscription du Val d’Oise étant réservée, soit à une femme, soit à un partenaire du PS, la candidature de Jean-Noël Carpentier (membre du MUP) est donc "parfaitement légitime".

Une autre polémique agite la candidature controversée de Maurice Boscavert : l’utilisation par le maire de Taverny du kit de campagne, réservé aux candidats investis par le PS et d’une photo de François Hollande. Dominique Lefebvre rappelle à Maurice Boscavert que "le fait que vous ayez apporté votre parrainage à la candidature de François Hollande ne vous autorise pas davantage à vous prévaloir, pour votre candidature, directement ou indirectement du soutien du président de la République".

L’avocat de la Fédération PS du Val d’Oise a envoyé une lettre à Maurice Boscavert pour qu’il cesse d’employer "le graphisme et les termes utilisés par les candidats du Parti socialiste" et notamment celui de "majorité présidentielle" dans ses documents de campagne. Dominique Lefebvre indique qu’une procédure a été engagée devant le Tribunal de Grande Instance de Pontoise. Et de conclure : "la contrefaçon des documents électoraux du Parti socialiste dont vous êtes l’auteur discrédite, s’il en était besoin, votre posture politique". Ambiance.