Cette exposition aura pour écrin la nouvelle muséographie du musée Jean-Jacques Rousseau, Musée de France et, depuis 2011, Maison des Illustres. Le thème des passions, central dans la pensée et dans la vie du philosophe, permettra de mieux faire connaître la complexité de sa pensée, souvent incomprise ou défigurée. Le parcours de l’exposition, ainsi que le catalogue qui l’accompagnera, évoqueront les passions suivantes : Des passions primitives à la politique – Passions haineuses et cruelles – Passions aimantes et douces -Passion amoureuse.

Cette exposition permet de découvrir ou redécouvrir la vie et la personnalité de l’écrivain, de parcourir le système d’une pensée souvent victime de préjugés. Elle est centrée autour du thème des passions, universel et central dans la vie et l’œuvre du philosophe. Les œuvres, les objets et documents sont issus des collections du musée complétées par deux prêts exceptionnels auprès de la Bibliothèque de l’Assemblée Nationale et de la Bibliothèque nationale de France.

La maison de Jean-Jacques Rousseau et son jardin se visitent comme un lieu de mémoire. Chaque pièce de la maison, chaque objet, meuble, gravure ou peinture évoque la vie quotidienne et les séances de travail de cet homme à la fois philosophe, écrivain, musicien et botaniste. Dans le jardin, le cabinet de verdure et le « Donjon » participent au charme et à la magie du lieu.

Spectacle « Rousseau, à rebrousse-temps » et « Banquet citoyen » le samedi 9 juin.
La compagnie Les Anthropologues redonnera vie à Rousseau au cours d’une promenade-spectacle mêlant les arts du cirque, la danse, la musique, le chant, des installations sonores. Suivront, une conférence sur l’actualité de la pensée politique de Rousseau, et un Banquet citoyen.

Rousseau à rebrousse –temps, par la compagnie Les Anthropologues
Samedi 9 juin à 16h
Parc de l’Hôtel de Ville, avenue Foch

Spectacle gratuit, tous publics
01 39 34 95 28

Nous sommes le 9 Juin 2012, il est 16h. 250 ans plus tôt, à l’heure près, Rousseau s’apprête a quitter définitivement Montmorency. Il aura vécu six ans ici, six années durant lesquelles il aura arpente les rues de la ville et noirci des pages et des pages pour donner naissance à trois des plus grandes œuvres de sa vie : La Nouvelle Héloïse, Du Contrat Social, Émile ou de l’éducation…
Mais ce n’est pas le moment de se confesser, la police est en route pour l’arrêter. La récente publication de l’Émile a déclenche les foudres du pouvoir. Seule la marche vers l’exil permettra a cet homme aux mille passions et aux mille visages de raconter au monde qui il est vraiment. A partir des textes et de la biographie du philosophe, à travers une recherche visuelle et sonore faisant appel a de nombreuses disciplines actuelles (arts du cirque, danse hip hop, musique, chant, installations sonores…), les Anthropologues prendront possession du parc de l’Hôtel de Ville pour tenter de redonner vie, l’espace d’une promenade/spectacle, a ce Montmorencien illustre dont le combat philosophique continue aujourd’hui a transformer le monde.

Banquet citoyen, conférence dînatoire, organisée par Olivier Delhoume
Samedi 9 juin à 19h
Salle des fêtes, avenue Foch

Conférence gratuite sur inscription, tous publics
01 39 34 95 28

Les banquets citoyens s’inspirent des banquets républicains qui se sont créés entre 1847 et 1848, lorsque les réformateurs républicains s’opposèrent à Louis-Philippe pour demander un élargissement du corps électoral. L’interdiction d’une de ces réunions est à l’origine de la Révolution de février 1848 qui entraîna la chute de la Monarchie de Juillet. Le bicentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau en 1912 donna également lieu à de nombreux banquets républicains. Sur le chemin du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau en 2012, ce banquet dit «citoyen» réunira des débatteurs autour d’une thématique rousseauiste traitée à la lumière de notre société contemporaine : L’actualité de la pensée politique de Rousseau. Ce rendez-vous sera l’occasion de mettre à l’honneur l’œuvre de Rousseau écrite à Montmorency dont les thèmes font encore l’actualité depuis le siècle des Lumières. Le débat sera suivi d’un buffet dînatoire gratuit, afin de poursuivre les échanges de manière informelle.

Samedi 15 septembre, lecture musicale « Rousseau par nature » par l’association Centre Clavier Création. Avec Michael Lonsdale dans le rôle de Rousseau.
Samedi 15 septembre à 16h
Parc de l’Hôtel de Ville, avenue Foch
Spectacle gratuit, tous publics
01 39 34 95 28

Poursuivi et chassé à cause de ses engagements politiques, Rousseau trouve dans les dernières années de sa vie un apaisement considérable dans l’étude de la nature et les plantes sauvages. Non seulement il herborise mais il écrit des textes très poétiques sur la nature. Les Rêveries d’un promeneur solitaire sont toutes empreintes de cet émerveillement qui s’associe avec une étude scientifique des plantes : il écrit parallèlement un Dictionnaire de Botanique, donne par correspondance des cours de botanique (Les Lettres sur la Botanique) et invente un système de signes très original qui permet de classer les végétaux par famille.
Le spectacle fera revivre ce Rousseau : l’homme, le philosophe et le naturaliste.
Michael Lonsdale dans le rôle de Rousseau ; Monique Scheyder récitante et Patrick Scheyder au piano dans des œuvres de Rousseau, Mozart, Haydn et Schubert. Une création végétale originale associée au piano, imaginée par le paysagiste et botaniste Pascal Fourcroy, réinterprétera en végétaux et en osier les signes botaniques inventés par Rousseau au XVIIIe siècle. Cette création végétale sera réalisée en collaboration avec les jardiniers de la ville de Montmorency.

Gratuit

Rousseau des champs
Spectacle promenade
Par la compagnie Délices Dada
Conception générale : Jeff Thiébaut
Dimanche 16 septembre
Départs à 15h, 15h30, 16h, 16h30, 17h, 17h30
Forêt de Montmorency
Rendez-vous Chemin de la Butte-aux-Pères, après la zone d’activité
Spectacle gratuit, sur inscription obligatoire.
Ticket à retirer sur place à partir de 14h30 et au plus tard 15 min avant chaque départ.
Tous publics
01 39 34 95 28

Avec Délices Dada, emprunter les pas de Rousseau dans la foret de Montmorency, c’est profiter de l’intimité du sous-bois pour croiser des personnages d’aujourd’hui qui entretiennent de curieux rapports avec ce promeneur d’un autre temps et ses idées sur la nature. C’est découvrir des méthodes de recherche qui défient les lois de l’acoustique. C’est être confronte à des révélations aussi stupéfiantes que celle de la présence d’une communauté rousseauiste vivant ici depuis plus de 257 ans. C’est se glisser dans les rêves de Jean-Jacques qui se matérialisent par instants au plus profond du bois. Au fil de cette promenade/spectacle, attendez-vous donc à des décalages surprenants, à des images surréalistes et drôles, a un univers mouvemente mêlant prises de paroles animées, ambiances sonores, fantômes en dentelles et présences intrigantes de ≪ sauvages ≫ venus d’une autre époque.

Les dialogues
Par la compagnie de l’Arbre Théâtre
Vendredi 28 septembre à 20h30
Théâtre du Casino – 3, avenue de Ceinture – Enghien-les-Bains
Spectacle gratuit, tous publics
01 39 34 95 28

Les Dialogues, ce texte particulièrement important porte témoignage d’une période difficile de la vie de Jean-Jacques Rousseau. En effet, celui-ci, persuade d’être la victime d’un complot universel visant a salir sa mémoire et dénaturer ses écrits, s’invente un procès imaginaire afin de se justifier aux yeux de la postérité et de ≪ tout Français aimant encore la justice et la vérité ≫. Au-delà de sa justification, Rousseau s’engage de fait dans un processus de sauvetage. Comme l’a très bien dit Robert Osmont : ≪ L’œuvre des Dialogues représente le plus patient effort que puisse accomplir un homme pour combattre l’absurdité… ≫. Ce qui n’est pas sans faire penser à Arthur London et ses descriptions des procès staliniens.

 

Du corps sonore au signe passionné, entretien imaginaire entre d’Alembert et Jean-Jacques Rousseau
Par le Comptoir des Artistes
Samedi 13 octobre à 20h30
Salle Lucie Aubrac – Place du Château-Gaillard
Tarifs : 8 euros (plein), tous publics

La musique a toujours eu une place privilégiée dans le cœur des hommes. Les débats sur son esthétique pendant le siècle des Lumières sont d’une étonnante actualité. Les propos de Jean-Jacques Rousseau, Jean le Rond d’Alembert et de Jean-Philippe Rameau a son sujet sont un peu les nôtres. Ils trouvent place dans nos propres échanges et dans nos pratiques actuelles.

 

Les comédiens du théâtre de la Reine Blanche et les accents de l’orchestre Le Concert vous feront revivre a travers le spectacle musical de l’écrivain philosophe Catherine Kintzler, les passions des philosophes musiciens des Lumières, lumières dont les rayons irradient encore les spectateurs ou les artistes que nous sommes.

 


Autre rendez-vous :
Dimanche 16 septembre, spectacle-promenade « Rousseau des champs »  par la compagnie Délices Dada.

Gratuit

Ces célébrations bénéficient du soutien de la Direction Régionale des
Affaires Culturelles d’Ile-de-France, de la Région Ile-de-France et du Conseil général du Val d’Oise.

Cycle de conférences :

Salle Lucie Aubrac à Montmorency
Place Château Gaillard
Tél : 01 39 34 95 28
Samedi 4 février à 17h
Montmorency et ses monuments à Jean-Jacques Rousseau par Michel Rival, historien du Musée Jean-Jacques Rousseau.
Samedi 17 mars à 17h
Rousseau et Greuze ont-ils réinventé la famille ? par Christophe Touchart, membre de la Société internationale des amis du musée JJ. Rousseau.
Samedi 5 mai à 17h
L’homme est-il naturellement bon ? par François Thomas, professeur Agrégé de philosophie.
Samedi 6 octobre à 17h
Rousseau et l’éducation civique et morale aujourd’hui par Jean-Pierre Villain, Inspecteur General de l’Education Nationale.
Samedi 17 novembre à 17h
Rousseau était-il misogyne ? par Christine Hammann, Docteur en littérature française et Agrégée de lettres classiques.
Samedi 8 décembre à 17h
L’individu chez Rousseau – pour un nouveau contrat social par le Grand Orient de France, Loge Jean-Jacques Rousseau de Montmorency.

Programmation culturelle et pédagogique autour de l’exposition :
Nuit des Musées
Samedi 19 mai : ouverture de la maison de Jean-Jacques Rousseau jusqu’a 22h.

Conférence 1 heure – 1 thème
Ces conférences s’attachent a un aspect particulier d’œuvres présentées dans l’exposition temporaire ≪ Rousseau, passionnément ≫.
– Samedi 16 juin à 16h : les manuscrits autobiographiques
– Samedi 22 septembre à 16h : les portraits de Rousseau
– Samedi 13 octobre à 16h : la Nouvelle Héloïse
– Samedi 10 novembre à 16h : l’herbier

Lectures
Lectures de textes de Jean-Jacques Rousseau par Jean-Francis Maurel de la Compagnie L’Arbre Théâtre.
– Dimanche 9 septembre à 15h et 16h30
– Dimanche 7 octobre à 15h et 16h30

Journées du patrimoine
Samedi 15 et dimanche 16 septembre : ouverture gratuite de la maison de Rousseau et de l’exposition temporaire ≪ Rousseau, passionnément ≫.

Toutes ces activités sont gratuites.

Colloque Jean-Jacques Rousseau et les Passions
28 – 29 septembre
Organisé par le Musée et son comite scientifique, le colloque se déroule à Montmorency et Enghien-les-Bains grâce a un partenariat entre les deux villes, issu de l’intérêt porté a l’événement par Philippe Sueur, maire d’Enghien-les-Bains. Destiné à un public large, familier de Rousseau ou non, il réunit neuf universitaires pour rendre compte de l’importance du thème des passions dans le système philosophique de Rousseau, mais aussi dans sa vie. Les communications font écho aux thèmes abordes dans l’exposition : les passions sociales et politiques, la passion de la verite et de l’authenticité, la passion de la musique italienne, de la botanique, de la nature et de l’amour. Lors de l’ouverture du colloque le vendredi 28 septembre, à l’auditorium des Thermes d’Enghien-les-Bains, l’écrivain Pierre Bergougnioux fera partager sa passion pour Rousseau lors d’une prise de parole. Le colloque se poursuivra le lendemain a la salle Lucie Aubrac de Montmorency.
Programme des communications :
– Martin Rueff : Des affects élémentaires aux passions sociales, Université Paris VII-Diderot
– Blaise Bachofen : Passions politiques et politique des passions, Université de Cergy Pontoise
– Pierre Hartmann : La passion de la vérité, Université de Strasbourg
– Jean-François Perrin : La passion de l’authenticité et de la sincérité, Université de Grenoble
– Martin Stern : La passion de la musique italienne, Université de Galatasaray (Turquie)
– Jean-Marc Drouin : La passion de la botanique, Muséum d’histoire naturelle
– Jean-Luc Guichet : La passion de la nature, Institut universitaire de Formation des Maitres (IUFM)de Beauvais
– Gabriella Radica : La passion amoureuse dans la Nouvelle Héloïse et Emile, Université de Picardie
– Michel Delon : Rousseau libertin, Université Paris-Sorbonne