Le groupe Val d’Oise utile et solidaire dresse le bilan des décisions prises par la majorité UMP-UVO au conseil général du Val d’Oise. Après 15 mois de décisions, les résultats constatés ne sont pas en faveur de la majorité.

Le 25 mai dernier, une séance plénière du conseil général du Val d’Oise a eu lieu. La majorité UMP-UVO a proposé de baiser le soutien à la construction, à la réhabilitation du logement et particulièrement pour le logement social. Ce nouvel acte donne de nouveaux éléments à l’opposition, le groupe Val d’Oise utile et solidaire.

Cette séance a permis au groupe de constater que les 15 mois de décisions prises par la majorité UMP-UVO ont été inadaptées et irresponsables. Le groupe met en lumière les différents points noirs de leurs décisions. Pour eux, les mesures prises nuisent gravement aux valdoisiens : augmentation de 40% des impôts, baisse des aides à l’investissement aux communes, abandon de la dette et baisse des subventions aux associations du département.

Le groupe Val d’Oise utile et solidaire demande donc à l’UMP-UVO de reconsidérer les crédits affectés à la création et réhabilitation de logement. Plus particulièrement pour le logement social puisque plus de 30 000 demandes ne sont pas satisfaites dans le Val d’Oise.