Le députe sortant de la 2e Axel Poniatowski a rédigé une lettre à l’attention du préfet de la région Ile-de-France afin que des mesures soient prises.

Depuis 8 ans, les habitants et les élus de Baillet-en-France essayent de se faire entendre à propos de l’augmentation des nuisances sonores dues au trafic émanant de la Francilienne. Cette intensification est principalement due à l’affaiblissement des merlons.

A l’origine, les merlons mesuraient 4 mètres de hauteur. Aujourd’hui, ils ne font plus que 2 mètres de hauteur. Les nuisances subies par les habitants riverains de la Francilienne sont insupportables puisque cette voie est un lieu de fort passage.

Alex Poniatowski, député UMP sortant du Val d’Oise, Christiane Aknouche, maire de Baillet-en-France et Daniel Desse, vice président du Conseil général du Val d’Oise, se sont donc rendus sur place. Ils ont donc pu constater les désordres causés par cet affaissement des merlons.

Le député a fait parvenir un courrier au préfet de la région Ile-de-France. Il lui demande de procéder à de nouvelles mesures acoustiques. « Il s’agit d’une mesures urgente et nécessaire de santé publique, les riverains étant affectés et depuis trop longtemps par ces nuisances intolérables » écrit Axel Poniatowski.