A l’UMP, on s’amuse de cette "farce de fin de campagne". Au verso de la profession de foi de la socialiste Charlotte Brun, le premier ministre appelle à voter pour un autre candidat que Charlotte Brun. "Une erreur de l’imprimeur", rapporte l’entourage de la candidate. "C’est très énervant", réagit la candidate, constatant que l’UMP s’est déjà saisi de la bourde par voie de tract avant de la faire désormais tourner sur les réseaux sociaux.

 La profession de foi de la socialiste Charlotte Brun a bien été distribuée avec celle de l’UMP Jérôme Chartier à l’ensemble des électeurs de la 7e circonscription. Problème : au verso, on y trouve une lettre de soutien du Premier Ministre qui ne mentionne pas Charlotte Brun… mais le candidat de la 2e circonscription du Val d’Oise, l’écologiste Guillaume Vuilletet investi par les socialistes.

"On a eu un problème technique chez l’imprimeur. On a le même imprimeur que Guillaume Vuilletet. Cela concerne 2000 documents", veut se rassurer un membre de l’entourage de Charlotte Brun. "Je pense que c’est plus, c’est énervant !", réagit réagit la candidate, qui était présente ce vendredi après-midi à Sarcelles pour "continuer à mobiliser" les électeurs.

L’UMP n’a pas manqué de se saisir de la bourde en faisant circuler un tract où l’on peut lire : "Lisez le verso de la profession de foi de la candidate du parti socialiste et vous saurez pour qui voter…"


Depuis, le député UMP sortant Jérôme Chartier écrit sur son compte tweeter, photo de la profession de foi à l’appui : "
Au verso du dernier tract de @Ch_Brun, Ayrault appelle à voter pour le candidat d’une autre circo. ‪#sérieux"‬

Les socialistes redoutent que l’incident ne jette le trouble chez certains électeurs. L’équipe de campagne de Charlotte Brun estime que l’UMP laisse "entendre que derrière Charlotte Brun il y aurait un autre candidat caché".
 
"Tous les coups sont permis, même les plus ridicules. Ce sont des comportements de personnes aux abois", dénoncent les socialistes dans un communiqué qui depuis font circuler sur les réseaux sociaux la bonne profession de foi de leur candidate.