Au lendemain de sa large défaite sur la 10e circonscription, avec 37,97% de suffrages contre 62,04% pour son adversaire, la candidate UMP Audrey Tamborini revient sur les raisons de son échec. Elle évoque son manque de notoriété face à son concurrent, Dominique Lefebvre et se plaint d’un redécoupage de la circonscription à l’avantage de celui-ci.

Dimanche, les électeurs de la toute nouvelle 10e circonscription du Val d’Oise ont été 11 630 à apporter leur soutien à Audrey Tamborini, sur 30 641 votants. Insuffisant pour battre la gauche. Peu connue avant ce scrutin, la candidate UMP explique sa défaite par sa faible notoriété, l’abstention élevée et un découpage qu’elle juge favorable à Dominique Lefebvre. Elle n’oublie d’ailleurs pas d’égratigner son concurent : « C’est notre adversaire socialiste qui devient député et cumule ainsi un nouveau mandat aux nombreux qu’il occupe déjà… »