Au lendemain de la victoire du maire PS de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, qui redevient député de la 9e circonscription, l’opposition municipale UPG-UMP tacle l’élu. Elle espère ainsi qu’il renoncera au cumul des mandats et « démissionnera de son poste de maire ». La droite n’épargne pas non plus son adversaire, le candidat UMP Yanick Paternotte dont elle critique le « parachutage ».

Alors que Jean-Pierre Blazy fera bientôt son retour à l’Assemblée Nationale en tant que député – maire de Gonesse, Denis Vigouroux, président des groupes UPG & UMP du conseil municipal gonessois, réagit. Il pose ainsi la question du non-cumul des mandats prôné par le PS. « Nous pouvons espérer qu’il ne manquera pas de suivre les consignes de son parti, à savoir observer le non-cumul des mandats, et qu’il démissionnera de son poste de maire » déclare l’élu. Et d’ajouter : « Un certain nombre d’électeurs ont d’ailleurs certainement dû voter pour lui dans l’unique but qu’il quitte la mairie ».

Battu, Yanick Paternotte n’échappe pas à la critique. Celui qui était depuis cinq ans le député UMP de la 9e circonscription ne sera désormais plus que maire de Sannois, dans la 6e circonscription. « Une fois de plus se pose la question du parachutage de personnalités venues d’ailleurs » fustige Denis Vigouroux, qui ironise :

« Yanick Paternotte va pouvoir désormais se consacrer totalement à sa ville et, pourquoi pas, à son élection dans la 6ème circonscription. Certains peuvent même espérer qu’il oublie la 9ème ».