Au titre du doyen d’age de la nouvelle Assemblée nationale, le député UMP et ancien président du Conseil général du Val d’Oise présidera ce mardi l’ouverture de la XIVe législature durant laquelle sera élu le Président de l’Assemblée nationale.

 Le dimanche soir de sa réélection, il reconnaissait déjà réfléchir à son discours. "ça me stresse un peu", confiait dans un sourire François Scellier. Aujourd’hui, il est fin prêt et aborde avec sérénité l’évènement. "Présider l’ouverture de la législature procure un certain plaisir mais sans aucune exagération, explique François Scellier dans un entretien accordé à France Télévisions. Et ce n’est que mon troisième mandat. Je n’ai jamais fait de la fonction de député un objectif de ma vie. J’ai d’abord été un élu local".

A 76 ans, François Scellier est le plus jeune doyen de l’histoire de l’Assemblée nationale. L’élu, qui sera l’invité du plateau du 12/13 de France 3 Ile-de-France puis celui du journal Lcp Info à 13h30, s’amuse de l’agitation médiatique autour de lui : "C’est la première fois qu’avoir pris de l’âge me rapporte quelque chose et m’amène devant les medias alors que pendant la campagne législative, on me reprochait mon grand âge. Mais là, on valorise mon expérience".

Comme le prévoit le règlement de l’Assemblée, c’est le doyen qui préside cette séance inaugurale, assisté des 6 députés les plus jeunes. Mais "aucun débat ne peut avoir lieu sous la présidence du doyen d’âge". Ces 7 députés forment l’éphémère "Bureau d’âge" qui procède à l’élection du président de l’Assemblée. Cette tâche sera cette fois-ci confiée à François Scellier (UMP-PRV, âgé de 76 ans), Razzy Hammadi (PS, 33 ans), Virginie Duby-Muller (UMP), Damien Abad (NC), Laurent Marcangeli (UMP), Gerald Darmanin (UMP) et Marion Maréchal-Le Pen (FN, 22 ans). 

 

Cette première séance sera retransmise en direct dès 15 h  sur la chaîne Lcp Assemblée nationale et sur leur site internet.