Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

Le 13 juillet, les Argenteuillais sont invités à assister à un grand concert gratuit d’Hugues Aufray en Centre-ville à partir de 20h30 à l’espace Jean-Vilar, puis les feux d’artifices illumineront le ciel pour la traditionnelle fête nationale.

Hugues Aufray s’offre une session à Argenteuil. L’occasion de revisiter plus d’un demi-siècle de tubes qui n’ont pas pris une ride, comme le célébrissime « Santiano » ou « Céline ». A 83 ans, le dernier album du chanteur est sorti en 2011, enregistré entre Los Angeles, Londres et Bruxelles. « Troubador since 1948 », retrace sa vie, depuis ses débuts. Hugues Aufray reprend 17 de ses chansons, revues et corrigées dans une version détonante. Pas vraiment une autobiographie, ni tout à fait un best of, mais plutôt un regard sur le chemin parcouru en plus de soixante ans consacrés à la chanson. Dans cet opus, on trouve certains de ses plus grands succès, mais aussi des titres moins connus. Également un duo inédit avec Françoise Hardy sur « J’entends siffler le train ».