Chaque année, l’université de Cergy-Pontoise (UCP) accueille près de 3 000 étudiants en première année de licence (L1) et de DUT . L’UCP  a mis en place toute une série de mesures visant à lutter contre l’échec en première année.

« La nomination d’une vice-présidente dédiée à l’accompagnement et à la réussite de l’étudiant en novembre 2010, fonction rare au sein des universités, est la preuve de l’intérêt que l’UCP souhaite porter  à cette thématique, explique le président de l’Université François Germinet. Tout au long du travail mené pour trouver les solutions les plus adaptées pour favoriser la réussite des étudiants de L1, il nous est apparu essentiel de mêler aux projets tant les enseignants que les administratifs et les étudiants afin que tous prennent conscience que la réussite doit être une démarche collective et non individualiste. Bien accueillir nos étudiants est effectivement un travail d’équipe ».
 
Afin de répondre au mieux aux difficultés rencontrées par les étudiants de L1, l’UCP a mis en place un travail en réseau dont les secrétaires pédagogiques sont le pivot car ce sont les personnes les plus proches de l’étudiant. Ils connaissent les capacités d’intervention des services d’accompagnement  existants comme le SCUIO-IP , le service de médecine préventive et le service social. L’objectif est de permettre aux secrétaires pédagogiques d’orienter l’étudiant en difficulté vers le service le plus à même de l’aider dans la résolution de ses problèmes.

Des solutions d’intégration pensées pour rendre l’environnement universitaire accessible au plus grand nombre
Tout au long du mois de septembre, l’UCP propose aux étudiants de L1 plusieurs manifestations qui leur permettent de mieux s’intégrer à la communauté universitaire. « Un étudiant qui s’investit dans l’université est un étudiant qui réussit, l’UCP met donc un point d’honneur à proposer une programmation de rentrée sur-mesure qui lui permette de découvrir à la fois les associations étudiantes mais également les services qui lui sont dédiés – culture, sport, etc. – afin que chaque étudiant puisse trouver l’activité qui lui convient ou le service qui va l’aider dans la réalisation de son projet » explique Hélène Thébault, vice-présidente en charge de l’accompagnement et de la réussite de l’étudiant.

Les RDV de la rentrée 2012/2013 :
 
– une semaine d’intégration est proposée par chaque UFR  aux étudiants de L1 avec notamment une présentation des équipes de formation, des enseignements dispensés, des règles de fonctionnement propre à chaque UFR, des tests de niveau dans différentes matières, des projections de films, des conférences-métiers, une visite du campus sous la conduite d’étudiants plus avancés de l’UFR, etc. Ce dispositif a pour but de faciliter l’adaptation de l’étudiant à son nouvel environnement, de lui permettre d’avoir des repères avant le début des cours. De plus, des moments de convivialité sont prévus afin que les étudiants fassent connaissance et puissent ainsi créer des petits groupes par affinités pour travailler ensemble et s’aider mutuellement.
 
 – les 10 et 14 septembre prochains, un forum associatif et de la vie étudiante sera également organisé respectivement sur le site des Chênes et de Saint-Martin. Lors de cette manifestation, les associations étudiantes accueillent les nouveaux étudiants et présentent leurs activités. Tous les services de la vie étudiante (hors SCUIO-IP) comme le sport, la culture, l’accueil des étudiants handicapés, le service de médecine préventive mais aussi REZO UCP, le réseau solidaire des étudiants et diplômés de l’UCP, y prennent part ;
 
– signe fort de cette rentrée, une grande journée festive sera proposée à tous les étudiants et personnels le 21 septembre prochain avec au programme des activités sportives et culturelles, un concours vidéo etc. En ouverture, pour la première fois, le président de l’UCP fera un discours de rentrée dédié aux étudiants de L1.

« En parallèle de ces événements, l’UCP a aussi mené un large travail sur ses méthodes pédagogiques et notamment en privilégiant les travaux dirigés plutôt que les cours en amphithéâtre pour surtout pallier au problème de l’absentéisme. À l’avenir, nous devrions poursuivre le travail mené jusque-là pour améliorer l’intégration de nos étudiants de L1 en mettant par exemple en place un système de parrainage des étudiants de L1 par des étudiants de L2/L3 mais aussi en aérant les semaines d’intégration qui peuvent parfois sembler un peu denses » conclut François Germinet.