Dominique Lefebvre, président (PS) de l’agglomération de Cergy-Pontoise, explique travailler avec le ministère de la Culture à « un pôle patrimonial » mais qui ne sera plus le « projet porté par le Louvre dans un autre contexte ». Il explique que « l’ancien ministre de la Culture avait été incapable de rendre des arbitrages financiers ».

 « J’ai alerté le nouveau gouvernement dès le 25 mai sur l’état de ce dossier stratégique pour Cergy-Pontoise. La ministre dit qu’elle a trouvé un dossier non financé. C’est vrai. L’ancien ministre de la Culture avait été incapable de rendre des arbitrages financiers », explique Dominique Lefebvre. 

Le maire de Cergy affirme que le dossier n’a pas avancé entre la décision prise le 5 octobre 2009 et le 6 mai dernier, date de l’élection de François Hollande. « Ce dossier est à l’image de la présidence Sarkozy, des projets annoncés à grands renforts de roulements de tambours ».
 
Et Dominique Lefebvre d’assurer que le dossier verra le jour : « Je récuse le terme d’abandon, la ministre n’a jamais dit cela ».

« Aurélie Filippetti dit qu’il faut répondre à l’urgence patrimonial, je suis d’accord », poursuit Dominique Lefebvre qui déclare travailler avec les services du ministère de la Culture pour que « le dossier soit repris et évolue avec un pôle patrimonial».
 
Le tout nouveau député de Cergy-Pontoise a écrit vendredi au Premier ministre pour lui rappeler qu’il s’agissait d’un « projet porteur de croissance, un projet structurant en grande couronne », un dossier porté avec l’université de Cergy Pontoise qui obtenu une dotation de 6,5 millions d’euros pour son laboratoire d’excellence PATRIMEX qui a vocation à créer des synergies dans le domaine de la conservation, de la restauration et de la valorisation auprès des publics du patrimoine culturel matériel.