Après de longues années d’attente, le Val d’Oise est enfin équipé de sa propre fourrière. Le président du Conseil général (photo) remettra officiellement les clés à la SPA vendredi soir.
 
L’Union des Maires du Val d’Oise et le Conseil Général du Val d’Oise ont encouragé les communes et les  intercommunalités à créer, en 2005, un Syndicat Mixte, Syndicat Mixte pour la Gestion de la Fourrière Animale du Val d’Oise – (SMGFAVO), ayant en charge la gestion d’un lieu d’accueil pour les animaux errants ou abandonnés afin de mutualiser le coût de ce service. Le périmètre géographique retenu pour la création de cette fourrière a recueilli l’avis favorable de 183 communes sur les 185 que compte le Val d’Oise.
 
Le Département du Val d’Oise a mis à disposition du SMGFAVO, une structure dédiée à l’exercice de l’activité fourrière animale. Le coût global de cette structure est de 2 757 000 euros.
 
Le syndicat, après avoir lancé un appel d’offre, a contractualisé avec la SPA (société protectrice des animaux)  pour l’exploitation et la gestion de cet équipement.

Lieu dit Fosse Imbert – Sur la RD 924 à BRUYERES SUR OISE 95820