L’association "Voix de Femmes" créée en 1998 à l’initiative d’une femme victime d’un mariage forcé a pour but d’informer, de sensibiliser et de former à la prévention et à la lutte contre toute forme de discrimination et de violences faites aux femmes, en
particulier celles liées au mariage forcé.

Cette action s’inscrit dans une logique de renforcement de l’autonomie qu’elle soit juridique, sociale, psychologique ou économique, afin que les victimes puissent réaliser leur propre choix de vie.

L’association assure la gestion d’une permanence d’accueil et d’une ligne téléphonique d’écoute ouverte toute l’année.

Elle permet un premier accueil et une écoute spécifique, une évaluation de la situation, un soutien à la mise en œuvre des mesures de protections adaptées (protection de l’enfance notamment des jeunes majeures, lutte contre les violences faites aux femmes et autres infractions pénales) et un accompagnement dans les démarches juridiques, sociales et administratives.

Des bénévoles soutiennent l’association dans ses actions collectives qui bénéficie en outre de nombreux partenariats.

"En 2011, l’association a reçu 243 personnes, un tiers résident dans le Val d’Oise, rapporte Philippe Métézeau, vice-président du Conseil général du Val d’Oise, président de la commission action sociale-santé. Comme l’an dernier, le Conseil général a accordé une subvention de 14 000 €, représentant un peu plus de 12 % du budget total de l’association."